Recherche sur tout le site

Pages : 1 2 3 4 Suivant

#1 30-11-07 14:42

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

De la chimie à l'aquariophilie

Sans eau il n'y aurait pas de vie du tout. Encore moins la possibilité de maintenir un aquarium.Il est hors de tout doute que prioritairement c,est l'eau, qui va déterminer le choix  du bac, des plantes et des poissons.

Je n'ai pas la prétention de donner un cours de chimie mais des notions de bases, parfois oubliées ou volontairement omises, qui sont nécessaires à la survie d'un aquarium. Il y a beaucoup d'informations disponibles sur la chimie de l'eau, mais malheureusement éparses, contradictoires, parfois même erronées! Qui a le temps de nos jours de lire des tonnes de documents pour ensuite être plus mêlé qu'avant? Alors, je vais essayer de simplifier en réduisant au possible les équations chim. et me baser uniquement sur de la documentation scientifique. Les expériences 'profanes' peuvent être intéressantes mais parfois elles virent à la catastrophe. Si cela ne vous incommode pas, je ne répondrai pas aux questions à mesure. Cela me distrairait et je risquerais de vous égarer. Ce sera un peu chaque jour...Ne vous inquiétez pas cela ne sera trop long.

Premierement, il y a l'eau, H 2 O. Ce sont des atomes liés électromagnétiquement  que l'on nommera plus spécifiquement ions. Ici, l'Oxygène se combine à 2 Hydrogène. H2O a un potentiel en ions Hydrogène dont le symbole de la mesure est ph . c'est cette mesure qui détermine l'alcalinité  ou l'acidité, scientifiquement, en réalité est-ce une base... ou un acide...la neutralité c' à dire la non réaction étant neutre. Pour le moment vous remarquerez que je ne mentionne que H2O et, pourtant, on en détermine déjà le ph...celui-ci n'est donc pas directement lié aux composés qui peuvent par la suite s'ajouter à l'eau; il variera encore selon la dissolutions d'autres corps ajoutant et modifiant les ions.Et cela, parce que les ions d'autres provenances en changeront le potentiel Hydrogène. Finalement, ce qui rend H2O si unique c'est qu'il peut à la fois être base et acide et ce seulement sous sa forme liquide. Et évidemment le seul combiné
qui peut se retrouver sous trois formes:gazeux,liquide,solide sans altération chimique mais thermique.

Dans la nature, H2O, ormis les polluants atmosphériques, ne se retrouve à l'état pur que sous forme de pluie. Il peut sous l'effet de lOzonisation (orage électrique)se combiner à l'azote, au carbone et/ou certains autres éléments gazeux. On ne parlera pas des poussières parce que ce sont des ajouts polluants qui altèrent la qualité physique de l'eau mais pas nécessairement ses composantes chimiques.A tout le moins pas à l'origine.

On obtient H2O pur, sous forme liquide, que par un processus thermique ...ébullition,évaporation et condensation :soit la pluie soit par distillation. C'est seulement dans ce processus que l'eau de la terre est déchargée se ses matières solides(des sels)  et de ses éléments gazeux (les gazs) et est aussi stérilisée bactéries, spores...etc. Aucune autre méthode n'existe.

H20 pur est neutre donc a un ph de 7. Mais pas pour longtemps.Sous forme de traces le Co2, qui, lui se dissout très vite (gaz plus léger qu'Oxygène)va vite modifier cette valeur. Le ph, rapidement va descendre, parce qu'en se dissolvant il acidifie l'eau (Il la rend corrosive). On parle, de nos jours, de pluies acides, parce que celles-ci, à cause des polluants Co3  en excès, ont vu ce processus accentué et accéléré. La pluie a toujours été 'acide' 5.5 -6
mais maintenant 4,5-5...Il en va de même pour 'l'eau distillée mais son ph descendra moins vite pcq non soumise à une pollution massive...donc son ph après dissolution du Co2 sera vers les 5,5 5,8 (relativement à quelques degrés près compte tenu du matériel utilisé pour la distillation).

Je termine cette première partie en affirmant qu'aucune autre méthode ne peut ''purifier'' l'eau. Elle peut être travaillée, déminéralisée, osmosée, filtrés, adoucie, durcie, salée,stérilisée...mais rien de cela ne créera de l'eau pure. Demain: Quand H2O touche la Terre .

Dernière modification par ginette (30-11-07 15:29)


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#2 01-12-07 15:53

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Sans l'eau la Terre n'aurait pas ce visage.90% du modelage de la terre est le résultat du travail de l'eau, par son travail mécanique (érosion), son travail thermique (glaciers ou évaporation) et chimique (dissolution).H2O  acidifié par Co2 est corrosif. Lorqu'il pénètre la couche de sol perméable, il entraine les éléments qui y sont présents jusqu' en sous sol imperméable...le roc.Cette filtration, selon la nature des éléments rencontrés, se double donc d'une fonction dissolution des éléments les plus friables (ceux dont la dureté est faible Ca calcium, Na sodium,K potassium, Mg manganèse pour n'en nommer que quelques uns.).Ces métaux se retrouvent dissous sous forme de sels et peuvent se combiner alors entre eux...NaSo2, HCl HCo3 etc..Cette soupe chimique souterraine, l'eau n'a plus rien en commun avec celle d'origine; elle est devenue basique, ph 8+, minérale (dure) et saturée.La vie y serait tout aussi impropre que celle de la pluie qui est son contraire.C'est pour cela que l'eau des puits artésien ne contient que très rarement des organismes vivants.
     Parce que les nappes phréatiques (nappe d'eau souterraine)ne peuvent contenir qu'un volume x, il s'y batit une pression parfois très forte,ex des geisers, et parfois faible pcq il y a des failles rocheuses: sources.
     L'eau qui ressort de la terre dure et basique est à nouveau travaillée au contact de l'oxygène; il y a donc oxydation des élements uniques, tel le Fe fer, le Zn  zinc etc...ou  des composés. De plus, mécaniquement, elle se chargera aussi des éléments qu'elle rencontrera dans son courant par érosion.Et les précipitations, ce mot est tellement chimiquement bien choisi, pluies ou neiges ou absence de...en modifieront encore la composition en la réadoucissant et l'acidifiant; cette eau sera aussi altérée, dans son parcours par le milieu biologique, (botanique et zoologique) qu'elle a originellement crée...permettez-moi un moment de philosophie ...cette merveille de mécanique chimique biologique n'a de cesse de m'émouvoir et de me laisser d'une humilité sans borne.Si c'est le hasard qui a créé cela alors il a du génie!
    Comme on voulait connaître avec une certaine précision, pour mille et un usages, la teneur et composition exacte des éléments contenus il a été établi des ''mesures'' et des ''paramètres. Dans un premier temps, il faut en connaître les constituants (Analyses) et leur quantité (Mesures). Malheureusement, à moins d'être chimiste, il est impossible d'analyser l'eau ;on ne peut, comme profanes,qu'en mesurer quelques minimes paramètres. Paramètres, cependant essentiels à la survie d'espèces animales et végétales. On parle alors De Kh, Gh, (dépendant des méthodes utilisées, les degrés sont différents, c,est pour cela qu'il faut adopter une seule et même méthode si on veut vraiment comprendre de quelle mesure on parle et ce à travers le monde.Les autres paramètres, vérifés en aquariophilie, étant ceux liés spécifiquement à  la modification du milieu.
Demain, si je n'ai pas réussi encore à vous endormir...Des eaux de surface basiques, neutres et acides...pourquoi?

Dernière modification par ginette (01-12-07 16:21)


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#3 02-12-07 16:25

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Sans vouloir en plus m'étaler en cours de géologie, il convient tout de même de spécifier quelques données pour mieux comprendre les variations des paramètres de l'eau  selon des zones géologiques bien plus que des zones géographiques.  Avant tout sachons que sur terre, 97,5% de l'eau est de l'eau de mer; 2.5% de l,eau douce. Cette eau douce est à  68,9% sous forme de neige et de glaciers, 30,8% en eaux souterraines,comprenant l'humidité du sol, marécage et pergisol.  (Et depuis 1950, 50% des zones humides ont disparu) C'est le Canada qui possède plus de 75% de l'eau douce mondiale et aucune réglementation en vigueur pour protéger l'eau souterraine!Tous les lacs et cours d'eau  de toute la planète ne stockent que 0,3% de toute l'eau du monde !!! Il est étonnant de faire le constat qu'autant d'espèces différentes aient pu y éclorent. Il est également alarmant de constater l'insouciance de l'humanité à protéger ce fluide essentiel....

Dernière modification par ginette (02-12-07 18:29)


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#4 02-12-07 17:30

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Et en aquiariophilie, c'est ce filet de 0,3% de l'eau mondiale qui nous préoccupe, parce que c'est le seul qui permet la vie aquatique. Il faut cesser de voir un aquarium comme un bac de poissons et plantes. Il faut apprendre à le percevoir pour ce qu'il est vraiment: Une portion de cette d'eau minuscule, confinée, sur laquelle nous nous permettons d'avoir du pouvoir et voyons o combien nous y réussissons fort mal...
Si l'eau est chimiquement identique au départ elle est totalement différente selon les couches géologiques qu'elle traverse. Les continents n'ont pas la même origine, ni subt les mêmes transformations. Les Alpes, Himmalaya, Andes,Rocheuses, le Bouclier Canadien, les plaines verdoyantes d'Irlande et le désert de Gobi, les Delta Américains et plaines alluviales d'Asie n'ont rien en commun.Ainsi, l'eau des Alpes rencontre des shistes et des calcaires friables alors que l'eau des Andes rencontre des granits si durs qu'ils ne se décomposent presque pas. Au Canada, en Abitibi, se trouve le plus grand esker du monde, avec une eau très pure. En  Asie, les delta portent une eau chargée des alluvions de plaines inondées. En Afrique, l,eau  majoritairement souterraine y est captive très longtemps. Plus le sol est compact plus il y a du ruissellement de surface; plus il est sablonneux, plus l,eau sera absorbée rapidement. Dans les sols sablonneux, il se créera des strates argileuses.Ainsi, en Amérique du sud, là où le sol est constitué de sable et d'argile, les minéraux de l'eau sont retenus par sédimentation laissant  les eaux générales du bassin amazonien adoucies( peu minérales ou pas du tout),et les pluies torrentielles presque quotidiennnes vont l'acidifier directement et, indirectement, en lavant systématiquement la végétation . C'est, on le sait tous, le paradis de la vie aquatique. Semblable est la portion sud est de l'Asie, mais là les sols sont constitués d'un humus accumulé par les inondations. Le ph et gh y sont variables parce que les pluies sont saisonnières.Les périodes des sécheresse évaporent l'eau douce laissant derrière une eau au gh plus dur mais acide à cause des débris végétaux. En Afrique, qui n'a connu aucune ère glacière, n'a pas de chaine de montagnes enneigées et connait des épisodes de grandes sécheresses, les eaux filtrées par du sable (des quartz...mines de diamants...) où peu d'argiles retiennent les particules, possède des réservoirs d'eau rocheuse très minérale, surtout des lacs, les plus basiques. Les pluies parviennent difficilement à une acidification; qui plus est, la végétation autour de ces lacs est plus celle des savanes. L'ensoleillement au maximum y provoque une évaporation rapide de l'eau laissant une soupe très minérale.

Ainsi donc, avant de créer un aquarium, la toute  première question que l'on devrait se poser est DE QUELLE EAU JE DISPOSE...aisément, commodément. Demain les eaux de robinets sont elles encore de l'eau???

Dernière modification par ginette (02-12-07 18:15)


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#5 07-12-07 16:56

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Tout ce que j'ai pu trouver, sur quelques eaux de robinets françaises datent de ....1968....et est très peu documenté. J'y lis que, en général, les eaux sont à un ph de 7 ou de 7,2 chimiquement adoucies, mais que les Dh ou Gh, selon la métode de test utilisée, sont extrêmement variables:
eau douce à Limoges, dure à Paris très dure à Liège. Il mentionne :'' Bien que ces niveaux soient regrettables de telles eaux peuvent remplir un aquarium, parce que cette dureté peut être compatible avec un certain nombre d'espèces et que la dureté de l'eau a une tendance naturelle à s'atténuer.. .à la condition que l'eau évaporée soit compensée par une eau de dureté 0.''  Ce qui ne nous aide pas beaucoup je l'avoue...
        En plus, selon ce que vous me rapportez, les eaux depuis 40 ans semblent avoir évoluer vers pire en terme de PH...et nitrates... Le conseil que je pourrais donner serait après avoir fait les test (tous) disponibles en aquiariophilie, de l'eau du robinet , de communiquer avec le Service public des Eaux afin de savoir:
S'ils utilisent du chlore ou des chloramines, de la soude pour adoucir et précipiter les calcaires, de l'alun pour détruire les spores et certaines bactéries, à la sortie, l'eau est  à quel Ph et est-elle considérée, par eux, comme dure ou douce. C'est souvent avec un employé empathique que vous apprendrez des détails intéressants sur les modifications apportées à l'eau.
C'est là, aussi, que vous aurez peut-être envie de boire autre chose...mais là n'es pas mon débat.
       J'ai passé en revue quelques eaux embouteillés du même livre...sont-elles encore disponibles et à quel coût???? en voici quelques une:
  Eau bidistillée ph 7 dh 0 utilisée pour injection  en pharmacie
  Eau distillée ph7 dh inférieure à 1mg en pharmacie pour solution non      injectable.
  Eau Volvic ph7 dh 4,3 pour les bébés

Toutes les autres eaux minérales sont à exclure certaines atteignant un dh de 131!


       Toute eau sans minéraux ne doit jamais être utilisée seule, sauf Volvic.
Cela, pour des raisons de tensions osmotiques. Il faut également aborder le sujet des eaux dites osmosées qui, dans les faits, sont des eaux de robinets  passées sur des résines, des sels ou produits chimiques.Cette eau si elle comporte des avantages ménagers pour la cuisson des aliments, comporte aussi des risques en aquioriphilie...elle n'est en fait que filtrée. Les véritables appareils commerciaux, très dispendieux, utilisent des résines qui absorbent anions et cations assurant une véritable bipermutation...pour un prix de revient assez bas au litre. Mais je doute que des animaleries possèdent ces appareils. Au mieux, ils offrent une eau de type Brita et s'ils sont très conscientieux,  sont vigilants en matière d'entretien de ces petits osmoseurs moyennement efficaces afin qu,un client ne se retrouve pas avec un bidon de condensé du rejet des résines en bloc.....

Dernière modification par ginette (07-12-07 17:23)


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#6 07-12-07 17:14

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

En théorie, les notions de Ph, et de Dh sont indépendantes une de l'autre.Une eau pourrait être douce et alcaline Ph8 et DH 6 ou dure et acide Ph 6 et Dh 25...j'ai dis en théorie. Dans la nature, des eaux avec ces paramètres n'existent pas...les notions ph et dh se trouvent toujours liés en ce sens qu'une  eau douce est naturellement acide et une eau dure est naturellement alcaline, à la limite neutre. Voici un tableau de valeur d,équilibre:

6,4                         très acide          -0      Dh      p ureté
6,6                         acide                   0à5   Dh     très douce
6,8                         peu acide            6à10 Dh     douce
7                            neutre                10à15DH    moyenne
7,2                         légèr.alcaline        15à25         dure
7,4                         alcaline                  25 et30      très dure
7,6                  très alcaline          +30 impropre à l'aquariophilie


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#7 09-12-07 16:41

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Pour ceux que cela intéresse, il serait utile de copier les valeurs du tableau d'équilibre, ci- haut, pour avoir rapidement accès aux données au lieu de tenter de les mémoriser.


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#8 10-12-07 16:18

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Plus de théorie...? Toute eau de rivière ou source, solubilise des composés de calcium et de magnésium.  Principalement: Ca(HCO30)2  (hydrogénocarbonate de calcium) et (CaSO4)sulfate de calcium. Très chargée en calcium ,  l'eau est dure.Les valeurs en sont nommées dGH équivalent à 10mg /l d,oxyde de calcium etou magnésium. Si on porte l'eau  à ébullition, cette dureté hydrogénocarbonate disparait parce que des sels sont abandonnés (précipitation). Cette forme de dureté est en fait temporaire :c,est la dureté carbonaté.La dureté permanente est relative à la présence de sulfates de calcium ou et de magnésium.
                     dGh =  dKh  (carbonates)+ PH  (sulfates)(elect.chargeables)
   Donc:        dG h=  dureté totale (degré allemand)
                     PH=         dureté permanente.

Les testers commerciaux ne permettent pas de vérifier cette équation car la seule mesure  qu'ils permettent est celle des Cations Ca2 et Mg2 pour dureté totale et Anions HCO3-
Ils ne permettent pas non plus la mesure des cations comme ion sodium, ion potassium, etc...qui peuvent influer sur l'hydrogénocarbonisation.
On peut conclure que la dureté totale a des répercussions sur les fonctions cellulaires des plantes, poissons et microrganismes.Et quoique les marchands en disent...le Ph a une énorme importance!!!     LA VALEUR OPTIMALE DE DURETÉ TOTALE, SAUF POUR LES CICHILIDÉS AFRICAINS,est de 3 à 10 degré.


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#9 10-12-07 16:32

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

C'est à ce niveau qu'il convient de revenir sur les véritables osmoseurs qui par le biais de résines synthétiques retiennent les ions x pour les remplacer par des ions y.: Les phénoplastes  remplacent les cations (minéraux) par des ions H+. Les aminoplates échangent les anions par OH-. Chargés dans des colonnes ces résines déminéralisent l'eau.Mais ces résines se saturent et doivent être nettoyées avec de l'acide chlorydrique pour les capteurs cationiques et solution de soude pour les anioniques...alors voilà pourquoi j'ai de grosses réserves sur l'eau prétenduement osmosée des petits commerces.

et la formule s,il y a des maniacochimistes:
CRÉATION DES IONS H+  (ou H3O+)EST:
CO2+H2O«=»H2CO3«=»H+HCO3-                 ou
CO2+H2O«=»H2CO3suivi de
H2CO3+H2O«=»H3O+HCO3-
mais pour le commun des mortels...on oublie.

Dernière modification par ginette (12-12-07 04:30)


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#10 10-12-07 16:39

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Période de questions?... Ce n'est pas important si vous ne suivez pas tout mais ce qui l'est, c'est à tout le moins d'avoir retenu quelques notions essentielles.


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#11 10-12-07 16:46

Lorca
Admin /conseiller
Lieu: Lyon
Âge: 45
Inscription: 01-08-07
Messages: 9100

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Non Ginette, c'est parfait smile


Mon aquarium de 200 litres est peuplé de : otocinclus, corydoras, tetra empereur, nez rouges, tetra citron, neritinas
Mon aquarium de 100 litres : rasbora hengeli, danio choprae et corydoras similis.
Voici le site de mes deux British shorthair.

Hors ligne

 

#12 10-12-07 21:49

michel
Complètement accro
Lieu: Chambéry
Âge: 67
Inscription: 26-09-07
Messages: 865
Site web

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Ben moi, j' va tout relire parce que...houa! Bravo et merci Ginette wink


Michel et Renaud, un bac de 96 litres en eau depuis le 21/11/07.
PH 6.9 / GH 6/ KH 3. éclairage 2X18 W. température = 25,5
2 Gouramis Perlé, 6 Corydoras Paléatus, 16 Rasboras Espei

Hors ligne

 

#13 10-12-07 21:57

Luthers
Complètement accro
Lieu: Rueil Malmaison
Âge: 43
Inscription: 07-08-07
Messages: 858

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Salut Ginette ! Ben, moi aussi, comme mimi, j'vas tout relire... parce que c'est assez pointu ! j'vas même imprimer sur papier car c'est passionnant et je classerai dans mon dossier aqua... ! (je préfère lire sur papier litsonjournal ) Je te poserai des questions dès que possible !


Luthers
Mon bac : Amer. Sud,  L+ R, 180 l, 8.5 mois, ph 7, gh 6, kh 4 (4/5 eau  osm, 1/5 eau rob), 27 degrés, 5 corydoras sterbai, 8 néons cardinalis, 9 nez rouges,  4 autocinclus affinis, 1 apisto agassizzii veuf, 3 ou 4 crevettes, un néritina coromandeliana, plantes +++

Hors ligne

 

#14 10-12-07 22:11

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Tant mieux si cela vous intéresse! Et oui, c,est une bonne idée d'imprimer à titre de références pour le futur...parce que, c'est sûr, quand je vais avoir fini cela, je veux passer aux petits bacs....Et cela ne me tentera sans soute pas de tout recommencer!!! Merci de votre appréciation.


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#15 12-12-07 15:23

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Je continue:
Le degré Ph de l'eau, comme on le sait tous, indique le degré d'acidité ou d'alcalinité de l'eau. La neutralité étant l'équilibre base-acide ou lorsque l'eau contient autant d'ions hydrogène (H+) que d'ions Hydroxyde (OH-).
Ce sont les ions H+ qui sont plus nombreux en eau acide et OH- en eau alcaline.  (Comme dit au tout début, ce sont les facteurs qui jouent sur H+ qui vont perturber la valeur du Ph,  ce que l'on nomme modification du potentiel Hydrogène). Cette variation de concentration en ions H+ et conséquement en Oh- peuvent se mesurer en grammes. Un Ph de 7 contient un dix millionième d,ions H+ ou (10 à la -7),  un Ph de 3, (10 à la m-3),  PH de 10 (10 à la -10)...ce sont des logarythmes, desquels, en aquariophilie, on utilise que les exposants pcq plus pratiques. Et ceux qui nous intéressent particulièrement ne sont échelonnés que de 5 à 8 ,donc, entre (10 à la -5) et (10 à la -8). Ainsi, entre deux degrés dans l'échelle du Ph, il y a une progression géométrique de l'ordre de 10!  Entre PH6 et Ph7, il y a déséquilibre acide /base 10 fois plus grand, entre 6 et 8, 100 fois plus grand!  Entre 5 et 8, 1000 fois plus grand!!!! (On comprends mieux alors pourquoi un Discus qui nait en eau acide 5 ne supporterait pas longtemps l'eau basique 8!)!
Le contrôle du Ph est donc indispensable !

Dernière modification par ginette (12-12-07 15:26)


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#16 12-12-07 17:15

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Les 2 plus importants facteurs qui vont influer sur les variations du potentiel hydrogène (PH) sont le dKH (hydrocarbonates) et le CO2 (Dioxyde de Carbone).
(J'ai mentionné, au tout début également, que le CO2 rendait l'eau ''corrosive'')
Le dioxyde de Carbone (ou gaz carbonique)est soluble . Par sa dissolution, il  se forme une petite quantité  d'acides carboniques (H2CO3). Les sels de cet acide carbonique, appelés carbonates et bicarbonates, sont des électroytes assimilables par les plantes et, plus important encore, jouent le rôle de tampon. C'est ce que l'on nomme le dkh.
Le gaz carbonique est très soluble.Dans l'eau, 5o fois plus soluble que l'oxygène.Mais sa vitesse de diffusion est 10,000 fois plus lente que dans  l'air.  (Retenons: très soluble mais peu diffusable). Dans l'eau 0,2% du gaz carbonique dissous se transforme  en acide carbonique. En diffusant du CO2 dans l'eau on devrait donc augmenter la quantité d'acide carbonique et faire baisser le pH. Mais en chassant du CO2 hors de l'eau, par l'aération, le PH réaugmente proportionnellement au déficit. Je reviendrai très en détails sur cela  la prochaine fois parce que c'est ce qui intéresse le plus l'aquariophilie: les échanges gazeux!
Mais comme ils ne sont possibles que grâce à des composantes minérales il faut terminer avec le dkh. L'acide carbonique (issu du gaz carbonique dissous) donne des sels composés de calcium : les hydrogénocarbonates. Plus communément nommés bicarbonates et carbonates. Le bicarbonate de calcium lui aussi se dissout, à son tour, très facilement dans l'eau.C'est ce qui provoque la dureté temporaire appelée dureté carbonatée. Demeure le carbonate de calcium qui lui n'est presque pas soluble dans l'eau. (C'est celle là combinée au PH qui donneront le dGH (dureté totale)).
Le bicarbonate de calcium, je le répète, est facilement soluble,mais à la condition qu'une quantité supplémentaire de CO2 soit également dissoute dans l'eau. (CO2 nécessaire à 1ere dissolution et à une 2ieme dissolution de son propre sous produit!)  C'est compliqué mais c'est comme ça! Cette quantité de Co2 en complément est le CO2 d'équilibre. Si cette quantité diminue les bicarbonates en excès précipitent et deviennent carbonates donc insolubles donc dGgh augmente et PH aussi. 
Le système carbone (acide carbonique et bicarbonates) joue le rôle de tampon. (Capacité à neutraliser de petits apports  d'acides ou de bases sans changement notable du PH: les ions H+ étant déjà liés aux bicarbonates donc non libres  pour acidifier et les ions  OH-  se lieront vite à CO2 pour émettre des bicarbonates= non modification du PH=équilibre).
L'effet tampon dépend donc de la quantité de CO2 libre et de la concentration des composés de calcium dans l,eau. Ainsi une eau dure(plus de composés calcium) a un effet tampon plus élevé qu'une eau douce (moins de composés calcium).Ce tampon a pour nom ''pouvoir absorbant de l'acidité''. C'est pourquoi il est beaucoup plus difficile de rendre une eau acide que basique, particulièrement, voire impossible, si elle n'a pas été au préalable adoucie (diminution de ses carbonates).Il y a donc un équilibre très étroit entre la dureté carbonatée et le PH. Plus la dureté carbonatée est élevée plus le PH le sera. Et cette dureté tendra toujours à stabiliser le PH en relation avec son degré.Cet équilibre doit être maintenu même lorque l'on veut changer l'échelle des valeurs souhaitées. Acidifier et adoucir  une eau ou, plus rarement, durcir et rendre basique une eau. Pour la plupart des eaux d'aquarium la fouchette du gKh est de 2 à 8 degré. Valeurs ci dessous en approximations (non absolus)à titre indicatif +ou-.
à  5 ,5  Ph                        2kh
    6 ,2                              3kh
    6,8  7                           5kh
    7,2                               6kh
    7,4                               7kh
    8                                  8kh
mort-de-chaud-987712

Dernière modification par ginette (12-12-07 17:22)


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#17 13-12-07 16:03

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Le dioxyde de carbone (acide carbonique en état gazeux)est composé d,un atome de carbone et 2 oxygènes. CO2 Il est lié au cycle de l'azote dans sa forme de composé organique. Donc le carbone nous intéresse à la fois en chimie minérale et en chimie organique. Il est présent dans l'air, dans la pluie et ce qui nous concerne plus ici, dans l,eau. Il y est produit par la fermentation aérobie, la combustion des composés organiques et la respiration des êtres vivants, plantes et poissons.

Les plantes respirent en rejettant du Co2,mais durant le jour (éclairage), la photosynthèse (transformation du Co2 en glucose à ,intérieur des plantes, pour simplifier), piège plus de Co2 que la respiration des plantes en produit. (action chloryphilienne). La nuit(obscurité) la photosynthèse s,arrête, les plantes rejettent du Co2 qui n'est plus piégé donc permettant un apport de Co2  libre. Et on a vu que Co2 est corrosif permettant à des ions H+ de se libérer de OH- donc comme une eau contenant plus de H+(libres) que de OH-  est acide ce processus donnera un degré PH moindre.
S'ajoute à ce processus, en proportion minime, l'inactivité relative des poissons qui ,remuant moins l'eau du bac, ralentiront le processus de dissolution du Co2 vers la surface. C,est ce qui explique que le PH'' tombe''
la nuit mais cela n'est exact qu'en présence de plante, dans un bac moyennement aéré et en eau déjà douce neutre ou acide. Ce processus n'existe pas en bac nu ou en eau dure. Comme nous l'avons déjà vu,puisque OH- est déjà en surnombre en eau dure et basique, ce OH- se liera automatiquement à tout le Co2 libéré pour donner des bicarbonates qui à leur tour s,attacheront aux H+ déjà déficitaires...le PH ne changera pas.
C'EST POUR CELA QUE POUR ÊTRE SIGNIFICATIF L'APPORT DE CO2 N'EST VALIDE QU'EN EAU DÉJÀ DOUCE !!! Les plantes n'en bénéficieront pas non
plus, d'autant, qu'en bac dur, les plantes sont presqu'inexistantes par manque de glucose. Co2 étant, je le répète tout utilisé à autre chose que la photosynthèse dans ce cas particulier.(Le minéral l'emportant sur le végétal.).Donc 2 éléments expliqués du même coup:Pourquoi le PH tombe la nuit et pourquoi les plantes en arrachent en eau dure....

Dernière modification par ginette (13-12-07 16:05)


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#18 13-12-07 16:42

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Je sais actuellement une mode de posséder des machines à CO2.On en vente les mérites mais sans connaître réellement ses impacts. Comme on l'a dit précédemment le CO2 est inutilisable par les plantes en bac dur.Il n'aidera pas à descendre le PH parce qu'au moment où tout le calcium et magnésium disponibles à la formation des bicarbonates par OH-auraient été utilisés théoriquement parlant, il est fait des apports d'eau neuve contenant du nouveau calcium et magnésium!!! Et le cycle recommence!!!
En eau douce neutre ou acide, le Co2 reste libre proportionellemnt au PH (H+ et OH-disponibles)parce qu,il n'y a pas assez de calcium et/ou de magnésium pour l,empêcher d'agir.Mais là  il y a théoriquement danger de surproduction de Co2 inutilisé. La photosynthèse est un processus non continu ni dans le temps, ni la durée, ni l'intensité. Les besoins des plantes étant vite comblés, il arrivera une saturation du bac en Co2 qui causera des dommages (hémoglobine liée à CO2=anémie par manque de possibilité des cellules de capter le fer (processus d,oxydation du fer par oxygéne qui ne peut coexister moléculairement parlant avec Co2) sinon l'asphixie pure
et simple.
Généralement, un bon équilibre plantes/poissons suffit largement à combler les besoins en CO2 ...Et il conviendrait, peut-être, de mentionner ici,  que ce n'est que depuis l'avènement de la promotion de ces machines qu'on fait également la promotion de bacs peu peuplés...à mon avis...sous peuplés!
A moins de vouloir monter un jardinarium,  les machine à CO2 m'apparaissent comme inutiles voire nuisibles à un bon équilibre naturel.
De plus, ce qui est vendu est aléatoire. Le dioxide de carbone et non le gaz carbonique (ce que ces machines fabriquent) est un acide soluble dans l'eau à la condition d'être sous pression! Sans pression, il s'échappe dans l'air
laissant derrière lui une multitudes des jolies bulles...d'air!(Air remplaçant le vide créé dans l'eau!)Ce qui laisse la fausse impression que le Co2 agit!!!
Le seul effet réellement positif pour un bac normal étant que son propriétaire s'en occupe plus!

Dernière modification par ginette (13-12-07 16:43)


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#19 13-12-07 16:46

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Attention toute particulière:LE RISQUE EST MORTEL À 30MG AU LITRE!


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#20 13-12-07 17:08

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

3 EX:
Jean a un bac amazonien à 6,8 de 5kH 3dh. Il a besoin de descendre son PH à 6,2 pour des Discus mais ne veut pas adoucir plus son eau pour ne pas perdre sa stabilité tampon...il ajoutera du Co2 (avec une bonne machine) pour parvenir à ses fins. (Au prix que se vendent les Discus...je serais assez d'accord que l'investissement en vaut le coup.).Ça marche.

Pierre a des Colisa en eau douce (4kh 5dh ) et neutre( 7). Mais voudrait de petits Rasbora arlequin qui vivent mieux dans une eau au PH légèrement acide.Il ajoute également du CO2 mais le résultat est peu probant...6,9 avec tendance à remonter constamment.

Paul a des Frontosa du lac Malawi, en eau dure (15 gh 20kh) PH 7,6. Il voudrait des KiIllies qui préfèrent 7,2 7,4. Il achète CO2 machine et aucun résultat...
...parce que les ions H+de son bac sont tous occupés par les bicarbonates de calcium et magnésium produits par OH-et CO2. Au pire, dans son cas, il pourrait même y avoir augmentation du PH par ''bicarbonatisation'' supplémentaire.......des ions OH-!

Conclusion on ne joue pas impunément avec la chime de l'eau!!!!

Dernière modification par ginette (13-12-07 17:19)


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#21 13-12-07 17:17

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Des question??? Ou c'est encore assez clair? Prochainement le cycle de l'azote.Chimie organique :Les acides aminés.... Puis examen final....juste avant Noël...  HAHAHA laughing :arb


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 

#22 14-12-07 22:45

Luthers
Complètement accro
Lieu: Rueil Malmaison
Âge: 43
Inscription: 07-08-07
Messages: 858

Re: De la chimie à l'aquariophilie

aïe aïe... J'ai tout imprimé sur papier... et je vais bachoter ! voudrais pas être viré du forum parce que j'ai pas appris mes leçons... nonono


Luthers
Mon bac : Amer. Sud,  L+ R, 180 l, 8.5 mois, ph 7, gh 6, kh 4 (4/5 eau  osm, 1/5 eau rob), 27 degrés, 5 corydoras sterbai, 8 néons cardinalis, 9 nez rouges,  4 autocinclus affinis, 1 apisto agassizzii veuf, 3 ou 4 crevettes, un néritina coromandeliana, plantes +++

Hors ligne

 

#23 15-12-07 23:25

Oliv'
Complètement accro
Lieu: Mantes la Jolie :o)
Âge: 43
Inscription: 30-09-07
Messages: 1119

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Idem pour moi! thumbup

Cela dit, très très intéressants ces messages, je dois relire plusieurs fois certains passages, mais c'est très bien expliqué et écrit! 

Mais Gigi, tu as été (ou tu es!) prof en fac de Chimie pour connaître et pour avoir cette facilité de retranscrire les infos??? 

A bientôt,  smile


Oliv'   bye1
Mon bac : Amer. Sud, R, 100 l, Sept.2007, pH 7.2, gH 5,6, kH 2,24, eau osmo 20l/sem., 26°c, 1 Tétra rouge de Rio, 4 Corydoras Sterbai, 4 Tétra Empereur, 8 Tanichthys Albonubes, 3 Apisto Ramirezi, 4 Otocinclus, 1 Ancistrus Temmincki, Plantes ++

Hors ligne

 

#24 15-12-07 23:37

Luthers
Complètement accro
Lieu: Rueil Malmaison
Âge: 43
Inscription: 07-08-07
Messages: 858

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Maître Ginette, professeur es chimie, s'il vous plaît ! bonjour-97213


Luthers
Mon bac : Amer. Sud,  L+ R, 180 l, 8.5 mois, ph 7, gh 6, kh 4 (4/5 eau  osm, 1/5 eau rob), 27 degrés, 5 corydoras sterbai, 8 néons cardinalis, 9 nez rouges,  4 autocinclus affinis, 1 apisto agassizzii veuf, 3 ou 4 crevettes, un néritina coromandeliana, plantes +++

Hors ligne

 

#25 16-12-07 00:02

ginette
Conseiller
Lieu: montreal que. canada
Âge: 110
Inscription: 25-08-07
Messages: 3774

Re: De la chimie à l'aquariophilie

Pas prof juste juste ancienne élève de Bac. Sc. mais applique ces données depuis trente ans dans mon métier...pour moi c,est plus simple.


Amer. Sud,  L+ R, 206l, 4.3ans, ph 6.8,gh 3 kh4(eau  srce pour les biberons), 26Celsius, 1 Sca,10 tetras emprs dont RAMBO, 10 roses,6 noirs, 7 bleus, 2silures Raphael,4 barbus verts,1 Ptery, +plantes

Hors ligne

 
Pages : 1 2 3 4 Suivant

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr