Recherche sur tout le site

Pages : 1
 

#1 24-03-11 19:46

Guior
Complètement accro
Lieu: Reims
Âge: 45
Inscription: 18-12-10
Messages: 1035

Bacchus

j'aimerai ouvrir une taverne pour parler de vins , si on peut le faire ici et si l'administrateur et d'accord , un partage sur nos expériences viniques , çà me permettrai de redistribuer sous une autre forme l'expérience acquise sur ce forum smile


140 L net en route depuis 25/12/2010 /2 *45 W T5 /JBL Solar Tropic / Solar Nature  /JBL cristalprofie900 /Eheim 2076e
10 Nez Rouges /1 couple de Ramirezi /10 Corydoras Sterbai /2 Crosso siamensis
GH 6 / KH 4.5 /PH 6.89 /No3: 5
fertil : 1ml jour easy profito / 2  Ml easy ferro
co2

Hors ligne

 

#2 25-03-11 07:52

AmadeusHF
Conseiller
Lieu: Lille
Âge: 47
Inscription: 19-07-08
Messages: 1869

Re: Bacchus

Moi ch'uis d'accord, et sans modération ! wink


600 litres Amazonien mis en eau le 29/01/2011 - Double pompe Eheim PRO 3e 700 - Double chauffage Jaeger 250w - Régulation Dennerle Duomat - Réacteur CO² Aquamedic 1000 sur pompe - Injection CO² 80 bulles minutes sur bouteille de 2 Kg - 6x 80w T5 + réflecteurs
4 scalaires, 30 Cardinalis, 20 Otocinclus Affinis, 6 Tétras Empereurs, 20 Barbus Tittéya, 4 Botias Dario et Striata, 5 Hyphéssobricon Calistius

Hors ligne

 

#3 25-03-11 09:06

Lorca
Admin /conseiller
Lieu: Lyon
Âge: 45
Inscription: 01-08-07
Messages: 9100

Re: Bacchus

pareil drinks


Mon aquarium de 200 litres est peuplé de : otocinclus, corydoras, tetra empereur, nez rouges, tetra citron, neritinas
Mon aquarium de 100 litres : rasbora hengeli, danio choprae et corydoras similis.
Voici le site de mes deux British shorthair.

Hors ligne

 

#4 25-03-11 12:24

Guior
Complètement accro
Lieu: Reims
Âge: 45
Inscription: 18-12-10
Messages: 1035

Re: Bacchus

pour démarrer un extrait d'une de mes gazettes faite il y a un bon moment

la notion de gout et son conditionnement

La première idée à accepter est que le goût ou l'odeur du vin, ou de n'importe quel produit, n'existent pas en eux-mêmes mais ne résultent que de l'interaction de certaines molécules présentes dans le vin avec nos récepteurs sensoriels, gustatifs ou olfactifs. Cette constatation a pour conséquence que le goût et l'odeur perçus sont fonction de notre équipement personnel en récepteurs sensoriels. Cet équipement, génétiquement déterminé, varie d'une personne à l'autre. Son activation engendrera donc des signaux différents suivant les individus, y compris les dégustateurs les plus avertis. Des chercheurs de l'INRA, en collaboration avec la Faculté d'œnologie de Bordeaux, ont réalisé des études mettant en évidence la force des représentations dans la dégustation des vins.

La couleur influence le commentaire olfactif…

Plus étonnant et peut-être plus inquiétant quant à nos capacités olfactives, les chercheurs de l'INRA ont récemment mis en évidence l'existence d'une illusion perceptive dans ce domaine. En traitant par l'analyse lexicale les commentaires de dégustation de professionnels du vin, ils ont constaté que les auteurs de ces commentaires utilisaient des mots différents pour décrire les odeurs des vins blancs et des vins rouges. Ce résultat est d'autant plus surprenant que quand on demande à des sujets de distinguer un vin blanc d'un vin rouge sans l'aide de la vue, l'expérience étant réalisée en utilisant des verres noirs, on observe qu'ils se trompent en moyenne trois fois sur dix. En regardant d'un peu plus près les mots utilisés pour décrire les odeurs des vins blancs et des vins rouges, les chercheurs ont réalisé que les descripteurs d'odeurs avaient, pour chaque vin, la couleur du vin. Les odeurs des vins rouges étaient représentées par des objets rouges (fruit rouge, cassis, framboise, cerise, etc.) et celles des vins blancs par des objets clairs (miel, abricot, pomme, banane, etc.).

Un vin a-t-il réellement l'odeur d'objets de même couleur que ce vin ou bien les sujets, croyant parler de l'odeur du vin, traitent-ils en réalité de sa couleur ? Pour répondre à cette question, les chercheurs ont réuni 54 étudiants en œnologie pour une dégustation comparative entre un vin blanc et un vin rouge. En fait, un vin apparemment rouge puisqu'il s'agissait du vin blanc artificiellement coloré en rouge (de façon neutre) avec des anthocyanes (colorants naturels du vin rouge). Les étudiants avaient donc pour tâche de décrire, sans le savoir, le même vin, à la couleur près. Les résultats montrent que les descripteurs olfactifs choisis par les dégustateurs pour un vin ont effectivement la couleur de ce vin. Il suffit donc de modifier la couleur d'un vin pour en modifier la perception des arômes. Le vin blanc qui sentait le beurre et l'ananas sent maintenant la fraise et la mûre uniquement parce qu'il est devenu rouge !

en gros la subjectivité de la dégustation, les conditions et l'affect ...


140 L net en route depuis 25/12/2010 /2 *45 W T5 /JBL Solar Tropic / Solar Nature  /JBL cristalprofie900 /Eheim 2076e
10 Nez Rouges /1 couple de Ramirezi /10 Corydoras Sterbai /2 Crosso siamensis
GH 6 / KH 4.5 /PH 6.89 /No3: 5
fertil : 1ml jour easy profito / 2  Ml easy ferro
co2

Hors ligne

 

#5 25-03-11 14:33

AmadeusHF
Conseiller
Lieu: Lille
Âge: 47
Inscription: 19-07-08
Messages: 1869

Re: Bacchus

Le début de ton texte rejoin la seule vérité en laquelle je crois en matière de vin : le "bon" vin c'est celui pour lequel on a du plaisir a le boire, et chacun ayant des goûts propres, chacun peut aimer des vins differents. wink

Ceci étant, on retrouve la même subjectivité d'analyse dans de nombreux domaines, par exemple la haute fidélité : les analyses de telle ou telle paire d'enceintes peuvent varier en fonction de "qui l'écoute" et de sa marque, ne serais-ce que parce que telle marque a "telle réputation", ou encore en fonction ... du prix !

Tiens ça serait rigolo de savoir si une couleur 'fruit rouge' d'un vin présenté 'pas cher' devient une couleur 'ruby' si l'on présente le même vin avec un prix dix fois plus élevé ! smile

Dernière modification par AmadeusHF (25-03-11 14:42)


600 litres Amazonien mis en eau le 29/01/2011 - Double pompe Eheim PRO 3e 700 - Double chauffage Jaeger 250w - Régulation Dennerle Duomat - Réacteur CO² Aquamedic 1000 sur pompe - Injection CO² 80 bulles minutes sur bouteille de 2 Kg - 6x 80w T5 + réflecteurs
4 scalaires, 30 Cardinalis, 20 Otocinclus Affinis, 6 Tétras Empereurs, 20 Barbus Tittéya, 4 Botias Dario et Striata, 5 Hyphéssobricon Calistius

Hors ligne

 

#6 25-03-11 14:51

biscotte
Complètement accro
Lieu: Mûres
Âge: 30
Inscription: 15-05-09
Messages: 3603

Re: Bacchus

Ha bas autant remplir une bouteille de beaujolais avec du jus pomme/framboise alors ça coûte moins chère ! laughing


Nanocube 30L - Betta Splendens Plakat
Nanocube 10L - Betta Splendens HM

Tous unis contre les ballons !

Hors ligne

 

#7 25-03-11 15:35

AmadeusHF
Conseiller
Lieu: Lille
Âge: 47
Inscription: 19-07-08
Messages: 1869

Re: Bacchus

Essayes quand même de mettre un peu de jus de raisin, par principe.


600 litres Amazonien mis en eau le 29/01/2011 - Double pompe Eheim PRO 3e 700 - Double chauffage Jaeger 250w - Régulation Dennerle Duomat - Réacteur CO² Aquamedic 1000 sur pompe - Injection CO² 80 bulles minutes sur bouteille de 2 Kg - 6x 80w T5 + réflecteurs
4 scalaires, 30 Cardinalis, 20 Otocinclus Affinis, 6 Tétras Empereurs, 20 Barbus Tittéya, 4 Botias Dario et Striata, 5 Hyphéssobricon Calistius

Hors ligne

 

#8 25-03-11 18:17

Guior
Complètement accro
Lieu: Reims
Âge: 45
Inscription: 18-12-10
Messages: 1035

Re: Bacchus

AmadeusHF a écrit:

Le début de ton texte rejoin la seule vérité en laquelle je crois en matière de vin : le "bon" vin c'est celui pour lequel on a du plaisir a le boire, et chacun ayant des goûts propres, chacun peut aimer des vins differents. wink

Ceci étant, on retrouve la même subjectivité d'analyse dans de nombreux domaines, par exemple la haute fidélité : les analyses de telle ou telle paire d'enceintes peuvent varier en fonction de "qui l'écoute" et de sa marque, ne serais-ce que parce que telle marque a "telle réputation", ou encore en fonction ... du prix !

Tiens ça serait rigolo de savoir si une couleur 'fruit rouge' d'un vin présenté 'pas cher' devient une couleur 'ruby' si l'on présente le même vin avec un prix dix fois plus élevé ! smile

je goute presque tous les vins à l'aveugle , sauf quand c'est moi qui sert smile, la subjectivité de l'étiquette étant tellement forte

je te rejoins pleinement sur le parallèle avec la musique , j'ai un ami qui tiens une boutique haute fidélité ...

je suis très axé vin naturel , par conviction et dégustations bien avant que celà devienne une mode ou un argument commerciale
la réputation (l'AOC) , le prix, n'est pas gage de qualité, le BIO,biodynamie , le grand cru classé, n'est pas gage de qualité (n'oublions pas que pour les grands crus classés , les vignerons fermiers au depuis bien longtemps abandonnés les vignes pour faire place au financier capitaliste ...)
Comme pour le vin et la musique :
on écoute pas du rock, on écoute Hendrix ou autres
on écoute pas du rap on aime oxmo IAM ou d'autres
on ne bois pas tel ou tel appellation mais on aime tel ou tel vigneron smile

je m'expliquerai sur ma conception du grand vin (qui n'indique pas forcément un grand prix ) dans ma conception , sa richesse , sa minéralité et surtout chose trop souvent oublié sa digestibilité !!!, pas évidement en quelques lignes ...


140 L net en route depuis 25/12/2010 /2 *45 W T5 /JBL Solar Tropic / Solar Nature  /JBL cristalprofie900 /Eheim 2076e
10 Nez Rouges /1 couple de Ramirezi /10 Corydoras Sterbai /2 Crosso siamensis
GH 6 / KH 4.5 /PH 6.89 /No3: 5
fertil : 1ml jour easy profito / 2  Ml easy ferro
co2

Hors ligne

 

#9 25-03-11 19:04

Guior
Complètement accro
Lieu: Reims
Âge: 45
Inscription: 18-12-10
Messages: 1035

Re: Bacchus

une note retrouvé de 2005 un peu de lecture , excusez mes fautes d’orthographe, c'était à main levé

promis sous peu , je vous parle de bouteille , d'échanges de vignerons smile

en attendant , un état d'âme de l'époque un échange avec une personne par courriers interposés :

Dis moi qui tu es comment tu vis et je te dirai ce que tu bois et "vices" versa
Moi qui ne crois pas en la religion j ai au travers de mes différentes dégustations perçues dans le vin des âmes humaines…


Le vin est à l’image de celui qui le façonne, si ce dernier est proche de la nature en symbiose avec celle-ci, le vin n’en sera à mon sens que plus sincère et  authentique.
Ne perdons pas de vue que la vigne est capable de nous transmettre si on la respecte, le gout du minérale, de la terre. Nos moines cisterciens le faisaient avant l étude de la géologie, ils goutaient la terre et s apercevait d année en année que les vignes positionnés dans des endroits précis donnaient de meilleurs vins.
la géologie et pédologie nous ont par la suite enseigné que ce n était nullement le fruit d’un unique hasard, ni d’un unique type d'ensoleillement mais bien de la nature du sol et sous sol et la capacité à la vigne et sa variété à en tirer profit.
L argile pour la rondeur, puissance ,le calcaire pour la minéralité belle exemple que de nombreux terroirs dits «  nobles » soit souvent composé de ses deux éléments. L équilibre y est très intéressant la puissance et la minéralité (fraicheur)

Le meilleur fruit que l’on puisse gouter et celui que l on vient de cueillir sur son arbre. Le vigneron s’il veut préserver le fruit et l origine de son raisin se doit de le manipuler avec égard. Un ramassage a la main et en cagette épargnera le meutrissage des raisins qui s accumulent une fois arrachée de sa vigne dans de grande bennes ou ils s’écraseront les uns sur les autres entrainant des débuts oxydatifs et des variantes par rapport a son origine première.
Une grappe trier et la main puis déposer manuellement dans une cuve quelle soit d inox ou de chêne ne subira pas le même traitement que celle qui est broyée puis pompée dans une autre.
Nous touchons ici de concept de vendange et vinification et comprenons aisément qu’elle est celle qui restituera plus facilement sa pureté première, sa race. Ajoutons que le process le plus brutal demandera de la chimie pour compenser les blessures laissées par ce type de manipulation, exemple du sulfitage pour éviter l oxydation.
Considérons aussi que la nature est capricieuse, que le raisin l est tout autant. Plus les interventions mécaniques et chimiques se produiront dans le process de vinification plus la race première du raisin et donc du vin s en trouveras effacer. Laissons faire la nature disent nombreux de mes vignerons

Le vin résulte de la fermentation alcoolique ce sont les levures qui se trouvent sur la pruine qui, après pressurage (vin blancs et rosés) ou pendant la cuvaison (vins rouges) vont transformer le sucre présent dans les baies de raisin en alcool.
Les levures sont présentent dans et sur la peau du raisin elles sont le patrimoine génétique du terroir avoisinant : différentes et plus variés suivant la biodiversité : arbres a fruits avoisinant, fleur etc. elles représentent par milliers d espèces différentes au sein d un même cépage la constitution de briques emboitées que représenterai un mur dans son architecture
On comprend aisément que dans notre monde aseptiser ou les vignes ont une allure quasi militaire, desenherbées , traitées et vitaminées que leur richesse s appauvrie rapidement et qu’ainsi la grande majorité de nos vignerons aient besoin de levures dites exogènes, donc extérieures et chimiques et on peut aisément en conclure une perte d identité. Le terroir se reconnaît dans ces qualités mais aussi dans ces défauts acceptons le tel quel nous y gagnerons en diversité et richesse vinique.

L œnologue ancien était le médecin du vin, le vigneron ne le consulter que lorsque son vin ou ces vignes souffraient. Aujourd’hui il est le magicien du vin il intervient en planifiant et imposant son dictat mercantile son planning au vigneron avant même la naissance du raisin. Pourquoi s ennuyer au travail de la terre lorsque l on a par des artifices le moyen de tout ou presque tout rectifier dans les vignes. Le vin est trop acide on chaptalise, trop charger en sucre acide tartrique, trop peu concentré osmose inverse micobullage…….le vin y perd irrémédiablement sa race au profit de sa marque, la signature de sa technique de vinification.
Et l’on perd ainsi  le gout du minéral de la terre si chers à nos moines…….
La vigne est fainéante lorsque l on l y invite. La richesse des terroirs se trouvent dans leur sous sol, azoté les vignes et leurs racines resteront en surface pourquoi se fatiguer quand il n y a qu’a ramasser…


Mais le vin est marché une économie qui doit se calquer à sa réalité. Le vin est compliqué pour le néophyte, 2 saint Emilion d’un même millésime ne se ressemble pas aussi bien dans leur conception leur gout ainsi que dans leur prix !!!! De 8 à + de 1000 euros comment le consommateur peut se retrouver dans tant de diversité. C’est ainsi que les guides et critiques foisonnent avec leurs intérêt et leur danger.
Prenons le cas de Robert Parker un brillant dégustateur passionné de Bordeaux e t de Rhône avec des critères propres personnels liés à sa vie et sa sensibilité. Sa culture est américaine, et son gout tend à se prononcer vers la maturité la volupté et le boisé.
Sa critique et sa cotation d’un vin est très écouté aux états unis et en France non pas seulement pour les consommateurs de ce pays mais également par les vignerons du notre…
Le marché de l export est très important pour nos vignerons français, surtout en région bordelaise ou les quantités de vins produits sont conséquentes (300 000 btlles d’un grand cru classé bordelais contre 1500 d’un grand cru bourguignon…)
Hors lorsque monsieur Parker note un vin au dessus de 90 sur 100 la production est écoulé en 2 jours… comment nos vignerons ne peuvent pas être sensible a l appel de cette sirène.
Pour vendre leur production, il faut donc produire un vin correspondant aux critiques des moments en oubliant leur personnalité et irrémédiablement celle du vin. Le consommateur aime le boisé, boissons même sur la matière première ne s y prêtent pas, il aime le grillé prenons des barriques qui toaste le vin et oublions nos origines nos RACINES…

Le cas Valandreau de monsieur thunevin est l exemple type de ce procédé économique. Il achète dans les années 90 un terroir sur Saint Emilion délaissé car ne représentant la situation idéale à la production d’un grand vin. Il met tout en œuvre par de lourds moyens financiers et techniques pour produire un vin concentré, boisé, voluptueux…. En quelques années et après les critiques encensés de monsieur Parker son vin se négocie plus chers que les deux plus haut représentant du terroir de saint emlion. Le messie est arrivée et a ouvert la voie, la grande majorité de vignerons ont donc suivi le prophète et calquer ses méthodes de vinification. Ainsi de nos nombreux œnologues et financier ayant compris la demande et le marché juteux ce sont engouffrés dans ce domaine des vins techniques. Michel Rolland gère un grand nombre de nos grandes propriétés bordelaise mais aussi étrangère ils modèlent a son image le vin hors avons-nous oublié que le vin est la rencontre d un homme, d’un terroir d un cépage et d un type d ensoillement. Dans le film Mondovino j ai vraiment souri a l apparition de se personnage sympathique chaleureux a l image de ses vins qui en 15 mn dans sa voiture a répondu à 4 ou 5 coup de fil de domaine adeptes (dont de grand noms) et qui chaque fois répondait il faut microbuller, il faut microbuller, il faut microbuller……

Je ne jette pas la pierre aux techniques modernes elles peuvent palier certaines carences ou catastrophes pour un domaine viticole mais si elles deviennent omni présentes elle uniformise irrémédiablement la personnalité la diversité de nos vins et en estompe leur origine
il m’est arrivé de nombreuses fois de gouter en parallèle un saint emilion d’un médoc et d en être incapable d’une voir une différence d origines

Le vin a table pour la table donne faim et soif c sa fonction première !!!!!!
Nous dégustateur goutons dans des salons dans nos caves ou domicile des vins sur vins pour noter juger et comparer ses derniers. Imaginez parmi 10 vins caricaturaux, riche et opulent un vin plein de fraicheur, de charme et complexité, un vin sur lequel il faudra se pencher, un vin qui ne viendrait pas à vous mais ou la démarche serait inverse… le pauvre maigrichons sera dans une dégustation comparatives écrasées broyé par ses voisins et le plus riche le plus épais importera haut la palme. Pourtant dans un autre contexte, dans le contexte réel du vin à table avec vos proches lorsque vous consommerai le palmer, la première gorgée sera éclatante puis vos dents noircirons sous l effet du tanin, les gorgées suivantes  devenant pesantes fatigantes au point que vous ne finirait peut être pas la bouteille. Notre discret lui à table par sa disponibilité et son élan vous aurez donné une autre satisfaction, celle de vous rafraichie ou d accompagner votre plat sous une forme de continuité et vous regretter certainement la deuxième bouteille manquantes…


140 L net en route depuis 25/12/2010 /2 *45 W T5 /JBL Solar Tropic / Solar Nature  /JBL cristalprofie900 /Eheim 2076e
10 Nez Rouges /1 couple de Ramirezi /10 Corydoras Sterbai /2 Crosso siamensis
GH 6 / KH 4.5 /PH 6.89 /No3: 5
fertil : 1ml jour easy profito / 2  Ml easy ferro
co2

Hors ligne

 

#10 25-03-11 19:44

corydofish
Complètement accro
Lieu: 49300cholet
Âge: 69
Inscription: 27-10-08
Messages: 971

Re: Bacchus

fastidieux  évites de recopier parker!!!!!!


bac 450L fitre ext EHEIM pro 3  2080 1700l h *  plantes * vallisneria gigantéa + anbias  + cichlidés malawi

Hors ligne

 

#11 25-03-11 19:47

Guior
Complètement accro
Lieu: Reims
Âge: 45
Inscription: 18-12-10
Messages: 1035

Re: Bacchus

pas compris ton message cory, recopier Parker ?


140 L net en route depuis 25/12/2010 /2 *45 W T5 /JBL Solar Tropic / Solar Nature  /JBL cristalprofie900 /Eheim 2076e
10 Nez Rouges /1 couple de Ramirezi /10 Corydoras Sterbai /2 Crosso siamensis
GH 6 / KH 4.5 /PH 6.89 /No3: 5
fertil : 1ml jour easy profito / 2  Ml easy ferro
co2

Hors ligne

 

#12 25-03-11 19:58

Guior
Complètement accro
Lieu: Reims
Âge: 45
Inscription: 18-12-10
Messages: 1035

Re: Bacchus

corydofish a écrit:

fastidieux  évites de recopier parker!!!!!!

La critique est facile , tu n'as pas du lire mon message et les dérives de la parkerisation des vins
je ne vous force pas à lire ,
je suis l'anti parker depuis les années 2000 et milite pour une poignée de vignerons rebelles ...
si je recopier les textes de Mr Parker , je te citerai les avantages du bois neufs , de l'oenologie moderne , des vins bodybuildés , vanillé et putassié lol (se donne vite et s'oublie vite )

je prend cette note vraiment comme un outrage à ma pensée sur les vins présents et passés et regrettent que l'on puisse y lire un quelqueconque engouement pour la parkerisation

voilà un domaine que je pratique depuis + 15 ans : si il est parker mon ami boyer ... je ne bois plus une goute de vin ...


http://blog.cavesa.ch/index.php/2008/07 … -a-margaux

ouvert un 1970 offert par ce vigneron , un moment privilégié de bonheur , de a dentelle (margaux l'appelation féminine du médocain ) de la volupté , encore du fruit , des notes riches et variés de havane , mentholé , long et loin d'avoir dit son dernier mot .


140 L net en route depuis 25/12/2010 /2 *45 W T5 /JBL Solar Tropic / Solar Nature  /JBL cristalprofie900 /Eheim 2076e
10 Nez Rouges /1 couple de Ramirezi /10 Corydoras Sterbai /2 Crosso siamensis
GH 6 / KH 4.5 /PH 6.89 /No3: 5
fertil : 1ml jour easy profito / 2  Ml easy ferro
co2

Hors ligne

 

#13 25-03-11 22:10

AmadeusHF
Conseiller
Lieu: Lille
Âge: 47
Inscription: 19-07-08
Messages: 1869

Re: Bacchus

Je partage complètement ton point de vue sur la "standardisation des gouts", notablement induite par la commercialisation à outrance, l'introduction massive du domaine financier dans le métier du vin.

Et puis les sulfites...ça fout mal à la tête wink


600 litres Amazonien mis en eau le 29/01/2011 - Double pompe Eheim PRO 3e 700 - Double chauffage Jaeger 250w - Régulation Dennerle Duomat - Réacteur CO² Aquamedic 1000 sur pompe - Injection CO² 80 bulles minutes sur bouteille de 2 Kg - 6x 80w T5 + réflecteurs
4 scalaires, 30 Cardinalis, 20 Otocinclus Affinis, 6 Tétras Empereurs, 20 Barbus Tittéya, 4 Botias Dario et Striata, 5 Hyphéssobricon Calistius

Hors ligne

 

#14 25-03-11 22:28

Guior
Complètement accro
Lieu: Reims
Âge: 45
Inscription: 18-12-10
Messages: 1035

Re: Bacchus

je connais de nombreux vigneron travaillant le sans souffre (j'ai été à mon compte quelques année sur une société se nommant Or-Norm, uniquement en vin naturel  , ce sont des vins parfois délicats dans leur maintenance , difficile dans leur réalisation mais ho combien intéressant pure et digeste quand il répondent présents

le souffre dans les vinifications n'est pas logique , à la mise en bouteille il doit être minime
je t'invite à gouter (souffre léger) les muscadet de sevre et maine de Guy Bossard Domaine de l'écu
Un bio depuis 76, puis biodynamiste (le vin AB seul le raisin est bio dans les chais le gars peut enzymé entarté etc etc , la lien logique entre vigne et vinif )
3 cuvée portant 3 noms de terroir fait par le même bonhomme
Gneiss , Orthogneiss, Granit
3 expressions différentes allant du "gras", gras minérale ou tendu comme un arc lol suivant le terroir
une 8 aine d'euros la bouteille (avant 2008 le domaine a été repris de mémoire sad ) , une démonstration de force de la notion de terroir (un paquet de chablis peuvent aller se rhabiller lol)
un magnum de granit , 10 ans de cave , une carafe et j'en connais peu qui mettront muscadet sur ce vin wink

Dernière modification par Guior (25-03-11 22:32)


140 L net en route depuis 25/12/2010 /2 *45 W T5 /JBL Solar Tropic / Solar Nature  /JBL cristalprofie900 /Eheim 2076e
10 Nez Rouges /1 couple de Ramirezi /10 Corydoras Sterbai /2 Crosso siamensis
GH 6 / KH 4.5 /PH 6.89 /No3: 5
fertil : 1ml jour easy profito / 2  Ml easy ferro
co2

Hors ligne

 

#15 26-03-11 07:40

Guior
Complètement accro
Lieu: Reims
Âge: 45
Inscription: 18-12-10
Messages: 1035

Re: Bacchus

cette semaine invitation dans une épicerie fine ou des amis fête la naissance de leur fils

beau pot , en présence de quelques vignerons champenois , Raphael Bereche, David Leclapart , Gérome Prévost
hop un Champagne Cuvée l'amateur de David Léclapart 2005 : c'est bon , comme je l'aime , minérale à souhait , sur le fraicheur et la pureté
les béguines de Prévost , c'est trés bon , 100 % Meunier mais j'ai derrière la pureté de l'amateur un peu plus de mal (suis chiant et exigeant faut dire ) , le champagne n'est pas prés , l'élévage encore légèrement présent ..
pour le fun Chablis de Dauvissat Forest 2007 : Vigneron phare de l'AOC , le nez est fermé est réduit , gouache colle and compagnie , beau volume en attaque et une grosse acidité en finale laissant présager un beau potentiel de garde
Chablis Foret 2006 de Raveneau , c'est plus massif plus riche mais encore une fois pas au rendez vous , deux infanticides chablisiens pour ces deux Grands Vignerons ... 

le top de la soirée , les sushis d' Idé, un japonnais travaillant dans un étoilé michelin, qui (ami avec les propriétaires de l'épicerie) avait offert son savoir faire , poissons commandés la veille au 4 coins du globle , une tuerie !!! Idé veut que tu viennes chez moi me faire des sushis ...


140 L net en route depuis 25/12/2010 /2 *45 W T5 /JBL Solar Tropic / Solar Nature  /JBL cristalprofie900 /Eheim 2076e
10 Nez Rouges /1 couple de Ramirezi /10 Corydoras Sterbai /2 Crosso siamensis
GH 6 / KH 4.5 /PH 6.89 /No3: 5
fertil : 1ml jour easy profito / 2  Ml easy ferro
co2

Hors ligne

 

#16 26-03-11 11:54

AmadeusHF
Conseiller
Lieu: Lille
Âge: 47
Inscription: 19-07-08
Messages: 1869

Re: Bacchus

Côté Champagnes, pas facile de trouver le bon "Michel" wink

Je sais pas pourquoi tout les vignerons autour d'Epernay s'appellent Michel...doit y avoir eu un élevage. Je suis novice en Champagne, mais je dois avouer qu'une fois qu'on a compris (la base) que c'était un vin d'assemblage, on se dit qu'il ne doit pas y avoir plus "standardisé" que ça.


600 litres Amazonien mis en eau le 29/01/2011 - Double pompe Eheim PRO 3e 700 - Double chauffage Jaeger 250w - Régulation Dennerle Duomat - Réacteur CO² Aquamedic 1000 sur pompe - Injection CO² 80 bulles minutes sur bouteille de 2 Kg - 6x 80w T5 + réflecteurs
4 scalaires, 30 Cardinalis, 20 Otocinclus Affinis, 6 Tétras Empereurs, 20 Barbus Tittéya, 4 Botias Dario et Striata, 5 Hyphéssobricon Calistius

Hors ligne

 

#17 26-03-11 19:29

Guior
Complètement accro
Lieu: Reims
Âge: 45
Inscription: 18-12-10
Messages: 1035

Re: Bacchus

AmadeusHF a écrit:

Côté Ch/ampagnes, pas facile de trouver le bon "Michel" wink

Je sais pas pourquoi tout les vignerons autour d'Epernay s'appellent Michel...doit y avoir eu un élevage. Je suis novice en Champagne, mais je dois avouer qu'une fois qu'on a compris (la base) que c'était un vin d'assemblage, on se dit qu'il ne doit pas y avoir plus "standardisé" que ça.

le champagne est le plus compliqué des achats de part son prix , et en réalité a  euros un clicquot , ruinart, bollinger , roderer  à part un coup de bulle ne me donne aucune émotion

toutefois lorsqu'il est non millésimé (BSA brut sans année ) il résulte d'un assemblage de vin de réserve , vivant en flux tendu les maisons embouteilles leurs BSA en flux tendu et par des ajouts de liqueur (dosage ) signe un style
la force du champagne est donc sa capacité a laissé vieillir des vins avant de les sous tiré ...


des pistes

Fallet Michel (!lol!) à Avize : 9/10 ans de réserve (base 2001 en ce moment ) 16 euros en extra brut (pas de liqueur )
Lahertes Frères à Chavot : Blancs de Blanc extra brut : 17 euros
Doquet à Vertu : Blancs de blanc à Vertu : 20 aine euros


le champagne par ces terroirs , ces cépages offrent une diversité énorme lorsque l'on goute de nombreux vignerons
les maisons eux standardisent une griffe, un soit disant savoir faire et packaging

un salon à ne pas manquer :


http://www.terresetvinsdechampagne.com/ … urnee.html

de quoi trouver son bonheur en expression champenoise...

Dernière modification par Guior (26-03-11 19:30)


140 L net en route depuis 25/12/2010 /2 *45 W T5 /JBL Solar Tropic / Solar Nature  /JBL cristalprofie900 /Eheim 2076e
10 Nez Rouges /1 couple de Ramirezi /10 Corydoras Sterbai /2 Crosso siamensis
GH 6 / KH 4.5 /PH 6.89 /No3: 5
fertil : 1ml jour easy profito / 2  Ml easy ferro
co2

Hors ligne

 

#18 26-03-11 21:21

Guior
Complètement accro
Lieu: Reims
Âge: 45
Inscription: 18-12-10
Messages: 1035

Re: Bacchus

ma plume trempe dans mon verre et m’amène vers quelques mots acerbes

aujourd'hui

petit bourgeois  sauvigon  2010 , huitre Gilardo : le vin est insipide
vacheron sancerre 2010 : jolie mais sans plus l'huitre l'aide a prendre quelques notes balançant entre citron et silex sur sa finale

Doyard Champagne 1996 avec le vigneron : beau Chardonnay puissance fraicheur tout y es , vin champagne de repas mais pas d'apéro

Pouilly fume de je sais plus qui à table : poua çà balance du mur c'est riche et beau , pur droit et mûr me fait pensait au vins de claude Courtois (un ami ) sur ce sauvignon : OVNI : objet vineux non identifié smile vous donne le nom semaine prochaine

Cour Cheverny de villemade   : çà c'est bon canon !!!

et bien d'autre mais mes gamas GT doivent être Or-norm smile


140 L net en route depuis 25/12/2010 /2 *45 W T5 /JBL Solar Tropic / Solar Nature  /JBL cristalprofie900 /Eheim 2076e
10 Nez Rouges /1 couple de Ramirezi /10 Corydoras Sterbai /2 Crosso siamensis
GH 6 / KH 4.5 /PH 6.89 /No3: 5
fertil : 1ml jour easy profito / 2  Ml easy ferro
co2

Hors ligne

 

#19 26-03-11 21:44

AmadeusHF
Conseiller
Lieu: Lille
Âge: 47
Inscription: 19-07-08
Messages: 1869

Re: Bacchus

Toujours sur les champagnes, je dois avouer que désormais les bruts ont tendance à beaucoup moins m'intéresser depuis que j'ai découvert les blancs de blancs lors d'un pèlerinage en Champagne il y a 3 ans. Parmi les visites que j'ai fait, celle d'un viticulteur indépendant qui ne participe pas à une coopérative mais fait lui-même son pressage. Il propose de tout, du brut au brut "réserve" en passant par les blanc de blanc, du rosé et, suivant les cas, des millésimés (que je n'ai jamais testé d'ailleurs).

C'est un Michel wink

Comme pour tous les vins, je dirais (sans être capable de le "noter") que ce qui m'intéresse dans celui-ci c'est qu'il est très agréable à boire, pas sec en bouche sans pour autant être trop sucré...Et qu'il ne tape pas sur le ciboulot après une ou deux coupes wink

On peut trouver sa gamme LA.

J'apprécie particulièrement la cuvée Prestige  Blanc de Blanc.

Les prix sont de l'ordre de ceux que tu indiques, c'est à dire très très abordables pour des champagnes. Les durées de conservation des vins assemblés, ça je suis bien incapable de les dire.

Ils ont quand même un peu "l'approche marketing" de notre époque, avec des produits affichant l'inévitable "vieilli en fut de chêne"...

Mais que veux-tu, il faut bien vendre wink

Dernière modification par AmadeusHF (26-03-11 21:45)


600 litres Amazonien mis en eau le 29/01/2011 - Double pompe Eheim PRO 3e 700 - Double chauffage Jaeger 250w - Régulation Dennerle Duomat - Réacteur CO² Aquamedic 1000 sur pompe - Injection CO² 80 bulles minutes sur bouteille de 2 Kg - 6x 80w T5 + réflecteurs
4 scalaires, 30 Cardinalis, 20 Otocinclus Affinis, 6 Tétras Empereurs, 20 Barbus Tittéya, 4 Botias Dario et Striata, 5 Hyphéssobricon Calistius

Hors ligne

 

#20 26-03-11 21:56

Guior
Complètement accro
Lieu: Reims
Âge: 45
Inscription: 18-12-10
Messages: 1035

Re: Bacchus

n'oublies pas que les blanc de blancs sont des brut
vin issu de raisins a peau blanche et jus blanc (100% Chardonnay)

blanc de noirs
vins issus de peaux noirs a jus blanc (100ù pinot )

si on assemble Chardonnay et pinot on ne peut plus qu’annoter brut

en champagne on travaille en gros les cépages Chardonnay , pinot noir et pinot meunier


les blanc d blancs sont en général plus marqué par la minéralité et issus de la côte des blancs : avize ;, mesnil , vertu, cramant etc

les blanc de noirs de la montagne ou  autre secteurs : ambonnay , bouzy etc : plus porté par le fruit et de structure plus vineuse

en gros et de façon caricaturale pour les différente variété de champagne

viens ensuite les Brut (blanc de blancs, blanc de noirs ou brut tout cour ) possédant une liqueur d'expédition de 7/10 g par litres
les extra brut , idem mais liqueur de 3 g/ litre maxi
les ultra ou brut nature : pas de liqueur

la médiocrité du vin ne pardonnant pas l'ajout ou non de liqueur d'expédition *



* si intérêt je peux expliqué ce qu'est une liqueur d'expédition dans une méthode champenoise ...

Dernière modification par Guior (26-03-11 21:57)


140 L net en route depuis 25/12/2010 /2 *45 W T5 /JBL Solar Tropic / Solar Nature  /JBL cristalprofie900 /Eheim 2076e
10 Nez Rouges /1 couple de Ramirezi /10 Corydoras Sterbai /2 Crosso siamensis
GH 6 / KH 4.5 /PH 6.89 /No3: 5
fertil : 1ml jour easy profito / 2  Ml easy ferro
co2

Hors ligne

 

#21 29-07-19 14:50

Bya
Touriste
Inscription: 19-06-19
Messages: 11
Site web

Re: Bacchus

Guior a écrit:

une note retrouvé de 2005 un peu de lecture , excusez mes fautes d’orthographe, c'était à main levé

promis sous peu , je vous parle de bouteille , d'échanges de vignerons smile

en attendant , un état d'âme de l'époque un échange avec une personne par courriers interposés :

Dis moi qui tu es comment tu vis et je te dirai ce que tu bois et "vices" versa
Moi qui ne crois pas en la religion j ai au travers de mes différentes dégustations perçues dans le vin des âmes humaines…


Le vin est à l’image de celui qui le façonne, si ce dernier est proche de la nature en symbiose avec celle-ci, le vin n’en sera à mon sens que plus sincère et  authentique.
Ne perdons pas de vue que la vigne est capable de nous transmettre si on la respecte, le gout du minérale, de la terre. Nos moines cisterciens le faisaient avant l étude de la géologie, ils goutaient la terre et s apercevait d année en année que les vignes positionnés dans des endroits précis donnaient de meilleurs vins.
la géologie et pédologie nous ont par la suite enseigné que ce n était nullement le fruit d’un unique hasard, ni d’un unique type d'ensoleillement mais bien de la nature du sol et sous sol et la capacité à la vigne et sa variété à en tirer profit.
L argile pour la rondeur, puissance ,le calcaire pour la minéralité belle exemple que de nombreux terroirs dits «  nobles » soit souvent composé de ses deux éléments. L équilibre y est très intéressant la puissance et la minéralité (fraicheur)

Le meilleur fruit est le miel de jujubier que l’on puisse gouter et celui que l on vient de cueillir sur son arbre. Le vigneron s’il veut préserver le fruit et l origine de son raisin se doit de le manipuler avec égard. Un ramassage a la main et en cagette épargnera le meutrissage des raisins qui s accumulent une fois arrachée de sa vigne dans de grande bennes ou ils s’écraseront les uns sur les autres entrainant des débuts oxydatifs et des variantes par rapport a son origine première.
Une grappe trier et la main puis déposer manuellement dans une cuve quelle soit d inox ou de chêne ne subira pas le même traitement que celle qui est broyée puis pompée dans une autre.
Nous touchons ici de concept de vendange et vinification et comprenons aisément qu’elle est celle qui restituera plus facilement sa pureté première, sa race. Ajoutons que le process le plus brutal demandera de la chimie pour compenser les blessures laissées par ce type de manipulation, exemple du sulfitage pour éviter l oxydation.
Considérons aussi que la nature est capricieuse, que le raisin l est tout autant. Plus les interventions mécaniques et chimiques se produiront dans le process de vinification plus la race première du raisin et donc du vin s en trouveras effacer. Laissons faire la nature disent nombreux de mes vignerons

Le vin résulte de la fermentation alcoolique ce sont les levures qui se trouvent sur la pruine qui, après pressurage (vin blancs et rosés) ou pendant la cuvaison (vins rouges) vont transformer le sucre présent dans les baies de raisin en alcool.
Les levures sont présentent dans et sur la peau du raisin elles sont le patrimoine génétique du terroir avoisinant : différentes et plus variés suivant la biodiversité : arbres a fruits avoisinant, fleur etc. elles représentent par milliers d espèces différentes au sein d un même cépage la constitution de briques emboitées que représenterai un mur dans son architecture
On comprend aisément que dans notre monde aseptiser ou les vignes ont une allure quasi militaire, desenherbées , traitées et vitaminées que leur richesse s appauvrie rapidement et qu’ainsi la grande majorité de nos vignerons aient besoin de levures dites exogènes, donc extérieures et chimiques et on peut aisément en conclure une perte d identité. Le terroir se reconnaît dans ces qualités mais aussi dans ces défauts acceptons le tel quel nous y gagnerons en diversité et richesse vinique.

L œnologue ancien était le médecin du vin, le vigneron ne le consulter que lorsque son vin ou ces vignes souffraient. Aujourd’hui il est le magicien du vin il intervient en planifiant et imposant son dictat mercantile son planning au vigneron avant même la naissance du raisin. Pourquoi s ennuyer au travail de la terre lorsque l on a par des artifices le moyen de tout ou presque tout rectifier dans les vignes. Le vin est trop acide on chaptalise, trop charger en sucre acide tartrique, trop peu concentré osmose inverse micobullage…….le vin y perd irrémédiablement sa race au profit de sa marque, la signature de sa technique de vinification.
Et l’on perd ainsi  le gout du minéral de la terre si chers à nos moines…….
La vigne est fainéante lorsque l on l y invite. La richesse des terroirs se trouvent dans leur sous sol, azoté les vignes et leurs racines resteront en surface pourquoi se fatiguer quand il n y a qu’a ramasser…


Mais le vin est marché une économie qui doit se calquer à sa réalité. Le vin est compliqué pour le néophyte, 2 saint Emilion d’un même millésime ne se ressemble pas aussi bien dans leur conception leur gout ainsi que dans leur prix !!!! De 8 à + de 1000 euros comment le consommateur peut se retrouver dans tant de diversité. C’est ainsi que les guides et critiques foisonnent avec leurs intérêt et leur danger.
Prenons le cas de Robert Parker un brillant dégustateur passionné de Bordeaux e t de Rhône avec des critères propres personnels liés à sa vie et sa sensibilité. Sa culture est américaine, et son gout tend à se prononcer vers la maturité la volupté et le boisé.
Sa critique et sa cotation d’un vin est très écouté aux états unis et en France non pas seulement pour les consommateurs de ce pays mais également par les vignerons du notre…
Le marché de l export est très important pour nos vignerons français, surtout en région bordelaise ou les quantités de vins produits sont conséquentes (300 000 btlles d’un grand cru classé bordelais contre 1500 d’un grand cru bourguignon…)
Hors lorsque monsieur Parker note un vin au dessus de 90 sur 100 la production est écoulé en 2 jours… comment nos vignerons ne peuvent pas être sensible a l appel de cette sirène.
Pour vendre leur production, il faut donc produire un vin correspondant aux critiques des moments en oubliant leur personnalité et irrémédiablement celle du vin. Le consommateur aime le boisé, boissons même sur la matière première ne s y prêtent pas, il aime le grillé prenons des barriques qui toaste le vin et oublions nos origines nos RACINES…

Le cas Valandreau de monsieur thunevin est l exemple type de ce procédé économique. Il achète dans les années 90 un terroir sur Saint Emilion délaissé car ne représentant la situation idéale à la production d’un grand vin. Il met tout en œuvre par de lourds moyens financiers et techniques pour produire un vin concentré, boisé, voluptueux…. En quelques années et après les critiques encensés de monsieur Parker son vin se négocie plus chers que les deux plus haut représentant du terroir de saint emlion. Le messie est arrivée et a ouvert la voie, la grande majorité de vignerons ont donc suivi le prophète et calquer ses méthodes de vinification. Ainsi de nos nombreux œnologues et financier ayant compris la demande et le marché juteux ce sont engouffrés dans ce domaine des vins techniques. Michel Rolland gère un grand nombre de nos grandes propriétés bordelaise mais aussi étrangère ils modèlent a son image le vin hors avons-nous oublié que le vin est la rencontre d un homme, d’un terroir d un cépage et d un type d ensoillement. Dans le film Mondovino j ai vraiment souri a l apparition de se personnage sympathique chaleureux a l image de ses vins qui en 15 mn dans sa voiture a répondu à 4 ou 5 coup de fil de domaine adeptes (dont de grand noms) et qui chaque fois répondait il faut microbuller, il faut microbuller, il faut microbuller……

Je ne jette pas la pierre aux techniques modernes elles peuvent palier certaines carences ou catastrophes pour un domaine viticole mais si elles deviennent omni présentes elle uniformise irrémédiablement la personnalité la diversité de nos vins et en estompe leur origine
il m’est arrivé de nombreuses fois de gouter en parallèle un saint emilion d’un médoc et d en être incapable d’une voir une différence d origines

Le vin a table pour la table donne faim et soif c sa fonction première !!!!!!
Nous dégustateur goutons dans des salons dans nos caves ou domicile des vins sur vins pour noter juger et comparer ses derniers. Imaginez parmi 10 vins caricaturaux, riche et opulent un vin plein de fraicheur, de charme et complexité, un vin sur lequel il faudra se pencher, un vin qui ne viendrait pas à vous mais ou la démarche serait inverse… le pauvre maigrichons sera dans une dégustation comparatives écrasées broyé par ses voisins et le plus riche le plus épais importera haut la palme. Pourtant dans un autre contexte, dans le contexte réel du vin à table avec vos proches lorsque vous consommerai le palmer, la première gorgée sera éclatante puis vos dents noircirons sous l effet du tanin, les gorgées suivantes  devenant pesantes fatigantes au point que vous ne finirait peut être pas la bouteille. Notre discret lui à table par sa disponibilité et son élan vous aurez donné une autre satisfaction, celle de vous rafraichie ou d accompagner votre plat sous une forme de continuité et vous regretter certainement la deuxième bouteille manquantes…

c'est une réel science, je pense pas que n'importe qui peut accéder à se savoir faire , merci à vous du partage

Hors ligne

 
Pages : 1
 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr