Questions à se poser avant l'achat d' un aquarium

Un aquarium est souvent une source d'attraction pour l'homme. On lui attribue des vertues reposantes, apaisantes, qui en font un objet souvent trouvé dans les cabinets de dentistes, les hôpitaux...

Pourtant un aquarium est loin de n'être qu'un objet décoratif, il est avant tout un moyen de recréer un biotope et d'y héberger des poissons dignement. C'est pourquoi, il est primordial de se poser certaines questions avant d'acheter un aquarium.

1 - Avez-vous un espace suffisant pour l'intégrer dans votre appartement, à l'abris du soleil direct, des courants d'air et des aller et venus des occupants ? (qui seraient une source de stress pour les poissons). Attention aux enfants, ils ne doivent pas motiver votre achat (c'est vous qui allez entretenir le bac) et il faut leur apprendre à respecter la tranquilité des poissons.

2 - Aurez-vous du temps à accorder à votre aquarium ? Il faut en effet faire un entretien régulier : tests de l'eau, changement d'eau, nettoyage du filtre, entretien des plantes... Si ce type de tâches vous semblent relever de la corvée, alors passez votre chemin, l'aquariophilie n'est pas faite pour vous !

3 - Avez-vous un budget suffisant pour entretenir votre aquarium (achat de la nourriture, des produits conditionneur d'eau, éventuellement d'eau spécifique si celle de votre région ne convient pas, de traitement en cas de maladies, d'engrais pour les plantes...). Tout ceci a biensûr un coût qui peut être relativement raisonnable, tout dépend du type du bac pour lequel vous optez.

4 - Etes vous perséverant dans vos entreprises ? L'aquariophilie demande de la patience, peut parfois engendrer des découragements, notamment lors d'une invasion d'algues, de maladies des poissons (phénomènes fréquents). Il faut donc savoir que pour avoir un joli aquarium, cela peut prendre longtemps et vous ne devez pas avoir un caractère à renoncer facilement.

5 - Etes vous souvent absent de votre domicile ? Si tel est le cas, vous aurez biensûr des difficultés pour entretenir votre aquarium. De plus, un aquarium demande un "coup d'oeil" quotidien ne serait-ce que pour vous assurer qu'aucun poisson n'est décédé. Un cadavre peut provoquer une pollution qui tuerait tous les occupants.

Il peut aussi y avoir des problèmes de coupure d'électricité qui auraient les mêmes conséquences, voire une fuite qui serait catastrophique ! En bref, on ne peut pas raisonnablement avoir un aquarium s'il reste toujours sans surveillance. Le problème des vacances est différent, il suffit de charger une personne de s'assurer que tout va bien et de mettre un distributeur de nourriture si la personne ne peut pas passer pas quotidiennement.

Si vous avez répondu "oui" aux 4 premières questions et "non" à la 5ème, alors nous pouvons poursuivre notre reflexion !

Réflechissez au type de bac que vous souhaitez avoir

- un bac tropical planté avec des poissons amazoniens (corydoras, discus, tétras...), asiatiques (barbus, betta, danio, colisa...), ou d'Amérique centrale (platy, xypho, molly...)

- un bac tropical planté ou avec des décors de roches pour maintenir des cichlidés africains du lac Malawi, du lac Tanganyika....

- un bac avec des poissons d'eau froide (essentiellement les poissons rouges) qui tolèreront certaines plantes résistantes

- un bac d'eau de mer (à déconseiller aux débutants car l'entretien et la technique nécessaires sont plus complexes et plus coûteux)

Pour faire votre choix sur le type de biotope qui vous plairait, regardez quels poissons vous attirent, leurs exigences en matière d'eau et quelles sont les caractéristiques de votre eau de conduite.

Les eaux de conduite sont souvent dures, au PH basique et donc réservées à certains cichlidés et à certains poissons d'Amérique centrale comme les platy, les molly... Pour les poissons de type amazoniens (tétras, néons, corydoras, discus, scalaire...) qui sont largement maintenus en aquariophilie, il faudra alors une eau douce et acide, et donc modifier les paramètres de votre eau de conduite.

Pour se faire, on utilise généralement de l'eau osmosée que l'on coupe à l'eau du robinet. Le coût engendré et les changements d'eau se compliquent un peu (aller au magasin, acheter l'eau, la transporter, c'est lourd !!...)

Cette solution est efficace et sans risque. On ne joue pas ainsi aux petits chimistes !! Pour acidifier l'eau, on peut également aouter de la tourbe dans le filtre. Pour plus de renseignements, reportez vous aux paramètres de l'eau en aquariophilie.

Choisir la taille de l'aquarium

La chose essentielle à retenir est que plus l'aquarium est grand, plus il est facile de maintenir un équilibre et d'avoir le moins de soucis possibles : maladies, algues... Je conseille donc un strict minimum de 120 litres pour débuter, un plus grand volume étant biensûr encore mieux !

Pour les poissons d'eau froide, il existe différentes variétés de poissons rouges, ils doivent être maintenus en aquarium d'au moins 200 litres. Les poissons rouges "classiques" ne peuvent vivre dignement que dans de très grands volume type bassin.

Si vous savez d'ores et déjà que vous souhaitez maintenir des poissons comme les discus et les scalaires, il vous faudra investir dans un bac de 300 litres minimum. Pour un aquarium récifal 400 litres minimum.

Choisir l'aquarium

Il existe sur le marché de nombreuses marques qui proposent des aquariums de qualités variables mais dont je ne ferai pas état ici !

Il faut faire attention à la structure du bac : nombres de renforts : latéraux, centraux... Plus ils ont l'air solides mieux c'est ! De toute façon les fabricants sont désormais soumis à des normes européennes qui mettent à l'abris de certains désagréments. Il y a pourtant encore quelques "accidents" (explosion de bac, déformation). Méfiance donc... Jeter également un coup d'oeil à l'état des joints.

Certains aquariums sont équipés d'un filtre interne à décantation, d'autres d'un filtre externe. Si vous avez le choix, préférez un filtre externe plus pratique à mon goût.

Il faut également regarder le type d'éclairage de l'aquarium. Les aquariums tout équipés sont souvent vendus avec des tubes néons. Ils sont souvent insuffisants en terme de nombre de watt, mais avec des réflecteurs, ils peuvent suffir à obtenir un bel aquarium planté. Pour plus d'informations, visitez la page : éclairage d'un aquarium.

Choisir le support de l'aquarium

Pour ce qui est du support, vous avez le choix entre acheter le meuble qui va avec l'aquarium (vous prenez alors peu de risques, étant étudiés pour supporter l'aquarium), en fabriquer un vous même (plus risqué !) ou utiliser un meuble que vous avez déjà.

Dans ce cas préférez un meuble solide (en bois massif pour être certain qu'il supportera le bac plein) et à la surface parfaitement plane. Il faudra quoiqu'il en soit intercaller entre le meuble et l'aquarium une plaque de polystyrène pour absorber les éventuelles aspérités. Pour cette partie, reportez vous à la page démarrer un aquarium.

Conclusion

Je dirais qu'il faut donc bien se renseigner avant l'achat d'un aquarium, être conscient de ce qu'implique un aquarium, en temps, en argent et que biensûr vous allez maintenir des êtres vivants qui méritent le respect le plus total de leurs exigences.

© 2005-2011 - REPRODUCTION INTERDITE
Aquarium, une déco pour votre maison ? Pas seulement !!




Algues, maladies, décès de poissons, les soucis peuvent être au rendez-vous !




Quelques exemples de poissons en fonction de leur biotope d'origine

Aquarium d'eau de mer



Aquarium d'eau douce Amazonien




Aquarium d'eau douce Lac Malawi




Aquarium d'eau douce asiatique




Aquarium d'eau froide




Filtre externe, le meilleur choix à mon avis.
Image : Eheim




Meuble d'aquarium prévu à cet effet. Méfiance avec les meubles fragiles qui ne supporteraient pas le poid ou qui n'auraient pas une surface parfaitement plane