Déménager un aquarium

Pour tous les propriétaires d'aquarium, il se pose à un moment donné le problème du déménagement ! Angoisse au programme pour transporter l'aquarium et les poissons sans créer de catastrophes !

Voici le récit de mon déménagement qui c'est parfaitement bien passé. Je précise que je n'avais qu'une demi-heure de route entre les 2 appartements.
Pour de très longs voyages, le déménagement se complique. Il faut alors prévoir une oxygénation, voire un chauffage suivant la température extérieure. Il existe d'ailleurs des chauffages et bulleurs que l'on peut brancher sur allume-cigare...

3 semaines avant le déménagement :

- Pas de nettoyage de filtre mais changements d'eau habituels,
- Légère diminution de la quantité de nourriture distribuée
- Achat du sable et de du sol nutritif nécessaires, on n'est jamais trop prudent !!!
- Achat d'une pompe de simphonnage
- Achat de comprimés d'oxygène

La veille

- Pas de nourriture pour les poissons
- Déracinement très délicatement des plantes qui allaient gêner la pêche des poissons (notamment en recouvrant la surface une fois une partie de l'eau enlevée).
J'ai retiré uniquement les plantes qui ne possèdent pas de racines trop importantes ou que l'on peut couper après avoir un peu détérrées. Il s'agissait donc : des hygrophyla polysperma des anubias, des vallisnerias.
J'ai en revanche laissé les cryptocorynes, les echinodorus qui ont des racines très profondes qui auraient fait remonter tout le sol nutritif, rendant l'eau marron et donc les poissons invisibles !!!

Le jour J

Tous les meubles sont partis au départ et nous avons gardé l'aquarium pour la fin. Le filtre externe a été débranché et mis de côté sans y toucher.

J'ai ensuite commencé à siphonner l'eau avec un tuyau et une autre personne avec une pompe adaptée. Nous avions pris dans notre magasin favori des bidons de 50 litres, des jéricans... pour conserver un maximum de l'eau.
Quand il ne restait plus que 10 cm d'eau la pêche à pu commencer (le moment le plus redouté pour moi !) Je m'étais équipée de 2 énormes épuisettes. Le fait que beaucoup de plantes avaient été enlevées a permis de les attraper assez facilement, mis à part les corydoras qui étaient les plus vifs !!!

Les poissons ont été mis dans des caisses en polystyrènes, toutes espèces confondues avec quelques plantes et un conditionneur d'eau aux vertus anti stress.
Les corydoras ont été mis à part car ils peuvent sécréter, avec le stress, une substance toxique. J'ai donc mis aussi des grains de charbon actif dans leur caisse pour absorber cette éventuelle substance. J'ai aussi ajouté dans chaque caisse un demi comprimé d'oxygène.
J'ai alors pu déraciner les plantes restantes et tailler un peu les racines. Le sable a été retiré mais j'en ai conservé une partie que j'ai rincé légèrement afin de garder encore des bactéries supplémentaires.
Nous avons filmé le bac avec un papier transparent et les bras costauds l'on transporté dans le véhicule. Le bac a été posé bien à plat sur une couverture épaisse et calé avec du polystyrène.

Remontage du bac

Il a fallut positionner le meuble, le caller de niveau, mettre une plaque de polystyrène dessus et reposer l'aquarium. Pendant ce temps, je me suis occupée de rincer le sable neuf qui allait être introduit.
Le remontage a pu commencer ! Nous avons mis la couche de sol nutritif, bien tassée, puis le sable, et les plantes

Restait maintenant à remettre l'eau délicatement pour ne pas tout démonter le sol ! Pour plus de précisions concernant la mise en place de l'aquarium, reportez vous à la page démarrer un aquarium.
Comme nous avions gardé environ 70% de l'eau, nous avons complété avec de l'eau du robinet. Les éléments comme le filtre, le chauffage ont été rebranchés. La température de l'eau n'avait pas baissé, les poissons ont donc pu être réintroduits rapidement.

Réintroduction des poissons

Comme lors de l'achat de poissons, nous les avons acclimatés pour équilibrer les températures et aussi pour palier aux éventuels changements de paramètres de l'eau.

C'est une étape très importante à respecter, car les poissons ont déjà subit un stress énorme qui serait encore accru si on les remettait directement dans l'eau.
Reportez vous pour plus de détails sur l'acclimatation des poissons à la page démarrer un aquarium.

Conclusion

Il était primordial de ne pas toucher au filtre.Si vous avez un filtre interne, il faut alors mettre les masses filtrantes dans un récipient avec de l'eau de l'aquarium et pouquoi pas un bulleur.
Avoir sous la main des caisses de transport en polystyrène pour les poissons est également indispensable. Vous en trouverez dans les magasins d'aquariophilie

© 2005-2011 - REPRODUCTION INTERDITE

Malheureusement, le fait d'être occupé à déménager le bac fait que nous avons peu de photos à vous proposer dans cette page...





Hygrophila une plante facile à déraciner la veille


Le jour J l'eau du bac est siphonnée à l'aide d'un tuyau. Quand un maximum est enlevé la pêche peut commencer !
Pour attrapper les poissons je vous conseille 2 épuisettes : une grande pour les rabattre dans un coin de l'aquarium et une petite, plus maniable, pour les attraper.
Les corydoras seront transportés à part en raison des substances toxiques qu'ils dégagent en cas de stress. On ajoutera quelques grains de charbon actif dans leur boite de transport



Un récipient est placé au fond du bac lors de la mise en eau. Cela permet d'éviter de faire des trous dans le sol et d'avoir à tout replanter...


Les poissons sont réintroduits comme lors de l'acclimatation après achat