Les maladies en aquariophilie

En aquariophilie, bon nombre de maladies peuvent être évitées si l'on respecte l'entretien de l'aquarium. Des poissons maintenus dans de bonnes conditions tomberont rarement malade.

Les règles d'or à suivre pour éviter les maladies

Faire un entretien régulier de l'aquarium : changement d'eau et nettoyage du filtre. Les changements d'eau doivent être faits avec une eau à la même température que celle de l'aquarium, et avec les mêmes paramètres. Ces deux points sont importants car une eau trop froide peut facilement déclancher la maladie des points blancs. Une eau aux paramètres différents entraîne, quant à elle, un stress qui peut être la cause de maladies.

Respecter les besoins des poissons en matière de paramètres de l'eau de l'aquarium et notamment de dureté totale. Ils ne mourront pas forcément dans une eau non adaptée mais seront sujets aux maladies.

Respecter leurs exigences en matière de place, de cachettes. Inutile de dire que 2 discus maintenus dans un 50 litres vont développer des maladies !!

Il faut, en aquarium communautaire, faire très attention à la compatibilité des espèces entres elles. De même, il faut respecter les besoins spécifiques à certaines espèces : les poissons de banc doivent être maintenus par groupe de 10 individus minimum.

Ne pas surpeupler l'aquarium : ceci engendre stress et pollution.

Apporter une alimentation variée aux poissons : alternance de nourriture sèche et lyophilisée, nourriture congelée (préalablement soigneusement rincée) et vivante, nourriture fraîche comme des légumes. Ne pas non plus suralimenter les poissons. On peut apporter un complément en vitamines soit directement dans l'eau de l'aquarium, soit en imprégnant la nourriture.

Mettre les nouveaux arrivants en quarantaine si possible. De nombreuses maladies sont introduites dans l'aquarium avec l'arrivée de nouveaux poissons. Lorsque la quarantaine n'est pas possible, on peut faire un traitement préventif de l'eau (avec EsHa 2000, par exemple) au moment de l'acclimatation des nouveaux arrivants.

Eviter tout stress inutile. Par exemple, évitez les gestes brusques lors des manipulations, ne laissez pas les enfants taper sur la vitre.

En respectant tout cela, peu de risque de contracter une maladie contagieuse. Si, malgré tout, une maladie survient, il faut isoler le poisson malade en hôpital. Cela évite d'affaiblir les poissons sains et de déséquilibrer l'aquarium avec un traitement. Evidemment, si la maladie atteint de nombreux poissons, il faudra alors traiter l'aquarium en entier.

Il existe de nombreux traitements ciblés pour chaque maladie. Il faut faire très attention aux poissons de fond comme les corydoras ou les loches qui supportent difficilement les traitements. Si vous possédez ce genre de poisson, vous devez diminuer les doses et allonger la durée du traitement. Le sel peut également guérir de nombreuse maladies, mais là encore, il n'est pas bien supporter par les poissons de fonds.

Personnellement, j'ai découvert un traitement, ESHA 2000, qui traite plus de 18 maladies. Je l'ai testé sur un barbus titteya qui présentait de gros boutons rouges sur le corps. Le diagnostic était difficile. Avec ce traitement, en 5 jours il était comme neuf !!! Je l'ai aussi testé sur un poisson rouge de ma grand-mère très mal en point, il s'est remis en quelques jours.

Euthanasier un poisson

Malheureusement, dans certains cas desespérés, il ne reste plus que l'euthanasie pour soulager le poisson. Dans ce cas, une seule technique est sans douleur et acceptable : l'utilisation d'huile de clou de girofle (disponible dans les grandes pharmacies-herboristeries). Versez environ une vingtaine de gouttes d'huile de clou de girofle dans un petit verre d'eau de l'aquarium. Le poisson va alors s'endormir puis mourir paisiblement. Attention, pour qu'il meurt, il faut que la dose soit suffisante ! Evidemment, il faut utiliser cette méthode en dernier recours.

Dans tous les cas, ne jamais ébouillanter le poisson, le jeter dans les toilettes ou le mettre dans la glace : toutes ces techniques sont barbares et entrainent des souffrances inutiles.

© 2005-2011 - REPRODUCTION INTERDITE
maladie des poissons
Maladie inconnue, le poisson a une vie normale





Pristella atteinte vraissemblablement de pourriture des nageoires. J'ai tout de même toujours eu un doute quant à cette maladie car seul ce poisson était atteint. Peut être avait-il été attaqué ?





Barbus titteya atteint d'hydropisie. Maladie fréquente, rarement contagieuse qui touche souvent des sujets agés.





Esha 2000, un médicament à toujours avoir sous la main. Il ne détruit pas les bonnes bactéries du bac, et est très bien supporté par les poissons comme els corydoras (très sensibles aux traitements)