Les paramètres de l'eau en aquariophilie

L'eau est un mélange complexe de divers paramètres dont les plus importants en aquariophilie sont la dureté, la dureté carbonatée et le pH. Ces trois paramètres sont liés entre eux : changer l'un entraînera des changements sur les autres.

Dureté et pH

La dureté totale (TH ou DH en degré français, GH en degré allemand) : elle correspond aux sels de calcium et de magnésium contenus dans l'eau et résulte du cumul de la dureté carbonatée et de la dureté permanente. Plus l'eau est riche en sels de calcium et magnésium, plus elle est dure.
Une dureté GH de 5° à 10° correspond à une eau douce. On parle plus vonlontiers en degré allemands, les tests donnant cette valeur. Pour convertir le TH en GH il faut multiplier la valeur TH par 0,56.

La dureté carbonatée (KH en degré allemand ou TAC en degré français) : ce sont les carbonates et bicarbonates de calcium et magnésium qui disparaissent après ébullition de l'eau. Ils sont donc temporaires. Le KH joue un rôle de tampon sur le pH.

La dureté permanente : ce sont les sulfates et chlorures de calcium qui restent présents après ébullition.

Le pH : il correspond au degré d'acidité de l'eau. En dessous de 7 le pH est acide, au dessus de 7 il est basique, égal à 7, il est neutre. Le pH connaît des variations au cours de la journée : la nuit il diminue car les plantes rejettent du CO2, la journée il remonte car les plantes consomment le CO2 pour la photosynthèse.

Le paramètre le plus important a prendre en compte pour le bien-être des poissons est la dureté totale. Il faut bien respecter les exigences des poissons en ce qui concerne ce paramètre. Le pH doit également être respecté, notamment pour des espèces très délicates comme le Discus par exemple. Certains poissons ont besoin d'une eau dure (GH > 15) et basique (pH > 7) et d'autres, les miens en l'occurrence, d'une eau douce (GH >5 < 10 ) et acide (pH < 7).

Baisser le pH et la dureté de l'eau

La plupart des eaux du robinet sont dures et au pH basique, j'utilise donc de l'eau osmosée en complément pour réduire la dureté et le pH. Il suffit d'acheter de l'eau osmosée en magasin aquariophilie et de la mélanger à l'eau du robinet. Cela permet d'équilibrer les températures entre l'eau achetée, celle du robinet et celle du bac. Il est déconseillé de déverser l'eau osmosée directement dans le bac, son pH très bas et sa dureté quasi nulle pourrait entraîner un choc pour les poissons.

Je suis ainsi passée d'une eau à la dureté carbonatée de 15 à 5. La dureté carbonatée ne doit d'ailleurs pas être trop inférieure à 4, sinon le pH sera très instable. En effet le KH joue un rôle de tampon sur le pH. Il sera donc inutile d'essayer de faire baisser le pH d'une eau si le KH est trop élevé : cela ne marchera pas. Le fait de faire baisser le KH a également entraîné une baisse du pH (environ de 8 à 7).
Un apport en CO2 ou une filtration sur tourbe peuvent également servir à faire baisser le pH, mais encore une fois, si l'eau a dureté importante (GH et KH), le CO2 et la tourbe n'auront aucun effet. Cela pourrait même être néfaste.

D'autres paramètres sont extrêmement importants en aquariophilie : ce sont les taux de nitrites (NO2) et nitrates (NO3). Ils correspondent au niveau de pollution de l'eau.

Nitrites et nitrates

Les nitrites sont très dangereux pour les poissons, le taux doit toujours être de 0.
Lors du démarrage d'un aquarium, il faut ensemencer le filtre avec des bactéries « dé- nitrifiantes ». Elles sont chargées de transformer les nitrites en nitrates, beaucoup moins toxiques pour les poissons.
Après la mise en eau, on observe un pic de nitrite à environ 15 jours,
qui redescend ensuite progressivement. C'est pourquoi il ne faut jamais introduire de poissons avant 1 mois.
Une fois l'équilibre installé, avec un taux de nitrites nul, normalement il n'y a plus de soucis. Il se peut cependant qu'il y ait à nouveau un pic accidentel de nitrites.

Les principales causes d'un pic de nitrites

- pollution importante, due à un excès de nourriture

- pollution due à un cadavre de poisson ou d'escargot non retirés du bac

- traitement de l'aquarium avec un désinfectant qui tue les bactéries dé-nitrifiantes.

- changement d'eau important et nettoyage du filtre simultanément, ce qui réduit le nombre de bactéries utiles.

- arrêt volontaire ou accidentel du filtre, qui provoque, par manque d'oxygène la mort des bactéries dénitrifiantes.

Le taux de nitrites doit toujours rester à 0. Dans ces cas accidentels d'une montée, il faut réagir très rapidement en faisant un changement d'eau et en remettant des bactéries vivantes (effet plus rapide). Il est aussi bon d'oxygéner l'eau au maximum et, dans les cas critiques, de transférer les poissons dans une autre eau le temps que le taux de nitrites redescende.

Les principales causes d'un taux de nitrates trop élevé

Le taux de nitrates doit rester inférieur à 15 mg/litre. Au delà, il devient dangereux pour les poissons. Si le taux de nitrates dépasse le taux de 25 mg, voici certaines causes possibles :

- Excès de nourriture

- Surpopulation du bac (ne jamais dépasser 1 cm de poissons par litre, ceci n'étant valable que pour les petits poissons. Un gros poisson comme le discus ou le scalaire à besoin de 50 litre à lui seul)

- Mauvais entretien du bac : changements d'eau pas assez fréquents, feuilles de plantes mortes laissées dans le bac, filtre trop encrassé ou en mauvais état...

- Changements d'eau avec une eau chargée en nitrates (rare)

Les plantes jouent un rôle dans la régulation du taux de nitrate, puisqu'elles en consomment pour se développer. Il est donc important de bien planté, lorsque le bac et la population hébergée le permettent

Voilà les principaux paramètres de l'eau à connaître en aquariophilie. Il y en a encore bien d'autres comme les phosphates (toxiques), le fer (nécessaire aux plantes).

L'important est de respecter les besoins des poissons, d'entretenir régulièrement le bac et de ne pas jouer aux petits chimistes : inutile d'acheter des produits dits « miracles » qui sont censés modifier les paramètres (pH, nitrates.). Ils peuvent être dangereux et perturber complètement l'équilibre. Des tests réguliers permettent de vérifier la qualité de l'eau. En bandelettes ou en gouttes, il en existe de toute sorte. Les tests en gouttes, bien que plus chers sont les plus précis.

Les différents tests de l'eau

Il existe 2 types de tests : les tests bandelettes, qui se présentent sous la forme de petites bandes de papier qui prendront différentes couleurs en fonction des paramètres. Il sont peu précis et ne donnent qu'une indication sur le résultat.

Il faut donc préférer des tests en gouttes. Leur utilisation est simple : prélever de l'eau de l'aquarium puis ajouter le nombre de gouttes de réactifs indiquées. L'eau prendra alors une couleur qu'il faudra comparer à un nuancier. Ces tests sont beaucoup plus fiables et précis, à privilégier donc même si leur coût est plus élevé.

Pour le pH, il est important de faire le test lumière éteinte comme expliqué plus haut : la nuit les plantes rejettent du CO2 et le pH est donc plus bas. La journée les plantes consomment le CO2 et donc le pH augmente...

Il faut réaliser les tests régulièrement, notamment les nitrites et nitrates, afin de s'assurer que tout va pour le mieux !

© 2005-2011 - REPRODUCTION INTERDITE
eau
Des molécules d'eau : H2O
photo : Martin Duriska - Fotolia.com




eau
Après ébullition de l'eau, les sulfates et chlorures de calcium présents forment la dureté permanente
photo : sheldon gardner - Fotolia.com




eau
LA DURETE DE L'EAU EN FRANCE
  • Vert : dureté faible, GH < 9
  • Orange : dureté moyenne, GH > 9 < 15
  • Jaune : dureté forte, GH > 15 < 20
  • Bleu : dureté très forte, GH > 20
Source : www.abiolo.com




eau
Le bulleur est un accessoire à éviter en bac bien planté. Les plantes suffisent à apporter de l'oxygène et le bulleur a une action de dégazage du CO2. Ainsi en l'absence de CO2 le pH augmente.




eau
Les plantes à croissances rapides comme la ceratophyllum demersum sont de précieux alliers pour lutter contre un excès de nitrates qui servent d'engrais.




cladophora
La cladophora est une algue vendue comme "boule anti nitrates", a mon sens il n'en est rien, elle n'en consomme pas plus qu'une plante.




eau
Les tests en gouttes avec réactifs couleur sont de loin les plus précis, à privilégier donc...
photo : Thomas Mounsey - Fotolia.com




Si vous souhaitez appronfondir vos connaissances sur la chimie de l'eau, je vous oriente vers 2 posts du forum sur ce sujet :

> L'équilibre de l'eau en aquarium par notre ami AmadeusHF qui nous explique très clairement les bases des paramètres.

> La chimie de l'eau par notre amie Ginette, un article très complet à lire en plusieurs fois et à bien digérer !